Les Femmes dans L’industrie : Adriana Martin, Directrice de Succursale, Parle de la Sécurité et de la Sûreté à Sudbury

Adriana-Martin-FR

Qu’est-ce que ça fait d’être une femme dans l’industrie ? Vous allez bientôt le savoir.

Adriana Martin, directrice de la succursale de Sudbury, en Ontario, nous parle de son expérience de femme dans l’industrie de l’arrimage, du gréement et du levage. Elle nous donne des conseils pour les jeunes femmes qui souhaitent travailler dans un environnement industriel et des astuces pour diriger une équipe qui travaille dur et s’amuse beaucoup.

FEMMES DANS L’INDUSTRIE, Adriana Martin : Quel est votre parcours scolaire et professionnel ?

Il est intéressant de noter que j’ai fait cinq ans d’études universitaires parallèles pour devenir institutrice. J’ai enseigné en tant que suppléante pendant quelques années – j’ai enseigné de la troisième à la dixième année avant de décider de chercher quelque chose en dehors de mon secteur d’activité, et j’ai fini par travailler au gouvernement, au ministère des services gouvernementaux. Après cela, j’ai travaillé dans une entreprise de service de grues pendant cinq ans – j’ai travaillé avec des pièces détachées et j’y étais chef planificateur, où je planifiais le travail du technicien.

Cinq ans plus tard, on m’a proposé un emploi chez Hercules SLR en tant que RSE et – je l’ai accepté, très clairement ! Après la naissance de mon deuxième enfant, on m’a proposé le poste de directeur de succursale à mon retour de congé de maternité. À mon retour, j’ai assumé un tout nouveau rôle, et tout le monde, de la succursale de Sudbury à l’équipe de direction de notre siège social, m’a beaucoup soutenue et aidée dans cette transition.

FEMMES DANS L’INDUSTRIE, Adriana Martin : Qu’est-ce qui vous a motivée à travailler chez Hercules SLR ?

J’ai apprécié mon précédent rôle de planificatrice et j’ai excellé dans la gestion. À l’époque, en tant que RSE, j’avais mon propre rôle de vendeuse interne, ce qui m’enthousiasmait car je savais que les ventes étaient ma force – je pouvais faire de mon mieux, et il y avait de la place pour évoluer avec l’entreprise.

J’étais particulièrement enthousiaste à l’idée de faire circuler le service à Sudbury, parce que c’était une énorme opportunité, mais je n’étais pas concentrée sur ce point. À l’époque, Sudbury comptait deux techniciens de service, mais elle n’avait pas de service à plein temps. En quelques mois, nous avons eu cinq techniciens de service et nous effectuions des appels de service tous les jours.

FEMMES DANS L’INDUSTRIE, Adriana Martin : Quels conseils utiles avez-vous pour diriger une équipe ?

La transparence est la clé qui permet de tout rassembler. En tant que responsable, j’ai trouvé important de partager les détails importants avec les autres, et mon équipe apprécie d’être au courant. Lorsque l’équipe est sur la même longueur d’onde, il est plus facile pour chacun de savoir quelles sont ses attentes.

Parfois, la transparence peut être inconfortable, mais j’apprécie de montrer l’exemple, avec confiance et intégrité. Je pense que le fait d’avoir des objectifs clairs et d’être ouvert sur le plan nécessaire pour les atteindre aide notre branche à travailler de manière harmonieuse.

FEMMES DE L’INDUSTRIE, Adriana Martin : Comment le mentorat a-t-il joué un rôle dans votre carrière chez Hercules SLR ?

Comme je l’ai mentionné, j’ai reçu un grand soutien de l’équipe de direction lorsque j’ai pris mes fonctions de gestionnaire. À Sudbury, Kelly m’a inspirée en tant que mère qui travaille et qui est extrêmement douée dans son travail. Elle m’a énormément soutenue et m’a fait réaliser que “si elle peut le faire, je peux le faire !

C’est une autre chose qui m’inspire dans mon travail chez Hercules SLR – il y a des femmes au pouvoir ici et c’est très motivant. Je vois des exemples de femmes qui ont réussi à fonder une famille chez Hercules SLR, comme Lisa Barkhouse, une directrice qui a surmonté des défis et a fait preuve d’une croissance extraordinaire tout au long de son parcours, ou Ina, notre responsable de la chaîne d’approvisionnement. J’essaie de rechercher le succès et de l’imiter.

D’une certaine manière, je trouve des mentors partout chez Hercules SLR. Je ne connais pas toutes les réponses, mais je sais à qui m’adresser pour trouver la bonne solution. Nos expériences individuelles nous renforcent en tant qu’équipe et nous aident à progresser en tant qu’entreprise.

FEMMES DANS L’INDUSTRIE, Adriana Martin : Quelle est la chose dont vous êtes la plus fière au cours de votre carrière chez Hercules SLR ?

Je suis très fière de voir mon travail reconnu et d’obtenir le poste de directrice de succursale après deux ans.

J’ai eu des expériences où l’on travaille dur et où l’on est bon dans son travail, mais ce n’est pas le moment où l’on vous met à l’écart pour vous dire à quel point votre travail est excellent – en général, on vous met à l’écart quand les choses vont mal ! Cela fait du bien de voir mon travail reconnu à Hercules SLR.

FEMMES DANS L’INDUSTRIE, Adriana Martin : Où avez-vous voyagé pendant votre séjour à Hercules SLR, et où aimeriez-vous aller ?

Jusqu’à présent, je suis allée au siège social d’Hercules SLR à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, et j’aimerais bien y retourner ! Même s’il faisait froid (rires), j’aimerais voir plus de la ville et explorer davantage en tant que touriste.

À l’avenir, j’aimerais visiter nos autres succursales en Ontario, à Sarnia, Hamilton et Brampton – surtout parce que nous travaillons déjà en étroite collaboration.

women in industry, Hercules slr in sudbury ontario

(De gauche à droite) Adriana Martin, directrice d’agence et Kelly Baird-Pestell, responsable des ventes sur le territoire.

Chaque branche en Ontario se concentre sur un aspect différent de l’industrie du gréement. À Sudbury, la plupart de nos activités sont centrées sur l’entretien des grues et des équipements. Plus précisément, nous réparons des grues et du matériel de levage, effectuons des inspections, aidons à gérer le matériel avec CertTracker, notre outil de gestion qui permet aux clients de trier facilement les biens et de fournir du matériel pour les grues et autres équipements de levage.

Le service est la force de Sudbury, et chaque succursale maîtrise quelque chose de différent qui nous aide à nous développer et à nous soutenir les uns les autres. Ici, nous travaillons en équipe – ce n’est pas une succursale contre une autre, c’est l’Équipe Ontario.

LES FEMMES DANS L’INDUSTRIE, Adriana Martin : Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans l’industrie de l’arrimage, du gréement et du levage ?

Honnêtement, surmonter les défis en tant que femme dans cette industrie. Parfois, les hommes ne me prennent pas au sérieux ou ne se rendent pas compte que je suis bien informée. Nous avons trois femmes rien que dans notre succursale de Sudbury ! Changer cet état d’esprit est quelque chose qui me plaît.

Par exemple, il m’arrive de répondre au téléphone et de demander à parler à la “personne responsable”, sans savoir que c’est moi ! Je suis toujours en mesure de répondre à leurs questions et à leurs préoccupations, et je peux leur prouver que les femmes dans l’industrie sont capables de diriger le spectacle. Même si cela peut être frustrant, c’est extrêmement gratifiant.

FEMMES DANS L’INDUSTRIE, Adriana Martin : Enfin, quels sont vos conseils de carrière pour les jeunes femmes dans l’industrie qui travaillent dans un environnement industriel, ou dans les métiers ?

Cela peut sembler un cliché, mais n’abandonnez jamais et faites toujours de votre mieux. Vous ne connaissez pas toujours la réponse, mais vous pouvez toujours la trouver.

Ne vous laissez pas abattre par les propos négatifs des gens. Il peut y avoir des propos décourageants de la part de sources extérieures et, si vous les prenez au sérieux, ils peuvent être démotivants. Restez positif, concentrez-vous et allez de l’avant et vous atteindrez vos objectifs. Lorsque vous êtes confronté à des mots négatifs, rappelez-vous que c’est leur problème, et non le vôtre.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email