Conseils de sécurité | Mois de la santé visuelle

Comme mai est le mois de la santé visuelle, nous avons pensé que ce blog serait l’occasion idéale de parler un peu de l’importance de la santé visuelle !

Selon l’Institut national canadien pour les aveugles, chaque jour, plus de 700 travailleurs canadiens subissent des blessures oculaires au travail, ce qui entraîne des pertes de temps et/ou une perte de vision temporaire ou permanente.

Cette statistique semble impossible, n’est-ce pas ? Eh bien, ce n’est pas le cas ! Les blessures oculaires au travail peuvent être causées par des débris volants comme des pièces de métal ou du verre, des outils, des produits chimiques, des radiations nocives ou même une fatigue oculaire due à des appareils numériques. Ce qui rend cette statistique encore pire, c’est que 90 % de ces blessures auraient pu être évitées avec l’utilisation d’un équipement de sécurité adéquat, notamment des lunettes de protection.

Mais pourquoi les gens ne portent-ils pas de lunettes de sécurité?

Avec un problème comme celui-ci, vous pouvez vous dire que « ces gens n’ont tout simplement pas mis leurs lunettes de sécurité », et c’est tout. Et, dans une certaine mesure, c’est aussi simple que cela ! Cependant, il est important de prendre en considération les raisons pour lesquelles les gens ne portent pas leurs lunettes de sécurité. L’Association des optométristes de l’Alberta a constaté que ces raisons étaient parmi les plus fréquentes lorsqu’on demandait aux gens pourquoi ils ne portaient pas leurs lunettes de sécurité au travail :

  • « Je déteste superposer des verres sur des verres. » Si le travailleur porte déjà des lunettes sur ordonnance, il est fastidieux de mettre des lunettes de sécurité par-dessus des lunettes normales. En outre, le travailleur peut estimer qu’il ne voit pas assez bien pour faire un travail correct.
  • « Ça ne va pas bien ». Si vos lunettes ont été commandées en ligne sans ajustement, ou si elles sont de taille générique, elles peuvent être très mal ajustées et tomber au moment où vous en avez le plus besoin.
  • « Elles ont l’air ridicule. » Si les travailleurs sont gênés de porter des lunettes de sécurité, ils les enlèveront à la première occasion, et pourraient oublier de les remettre si nécessaire (s’ils savent en effet où ils les ont laissées !).
  • « Si les patrons ne portent pas l’équipement de sécurité, ou s’ils font preuve d’une attitude désinvolte pour le faire respecter, les employés peuvent penser que les règles ne servent qu’à des fins d’assurance ou de responsabilité. Ils peuvent penser que les dangers ne sont que superficiels.
  • « Ils n’ont pas de protection solaire ». Si les travailleurs se trouvent à l’extérieur sans verres enduits de protection solaire, ils peuvent être tentés de porter des lunettes de soleil au lieu de lunettes de sécurité. Le fait d’avoir une lentille devant l’œil peut faire croire aux travailleurs qu’ils sont protégés, mais il y a une énorme différence entre les lunettes de soleil et les véritables lunettes de sécurité.

Ainsi, en tenant compte de tous ces points, notre conseil n°1 pour une bonne santé visuelle sur le lieu de travail est l’accès à des lunettes bien ajustées et, si nécessaire, à des lunettes de sécurité délivrées sur ordonnance par un optométriste. Les lunettes de protection ne sont pas une solution universelle, vous devez être équipé de l’EPI adapté à votre situation. Si, pour une raison quelconque, vous souhaitez les enlever, réparez cette raison!

Comment choisir les bonnes lunettes de sécurité

Les composants les plus importants des lunettes de sécurité

Lentilles : Les protecteurs oculaires et faciaux certifiés CSA doivent respecter les critères en matière de résistance aux chocs tel qu’indiqué dans la norme. Seuls les dispositifs fabriqués à partir de matériaux approuvés sont permis.

Marquages : La marque d’homologation du fabricant ou du fournisseur doit être présente sur tous les éléments des lunettes de sécurité approuvées, les montures (face et branches), les écrans latéraux amovibles et les autres éléments des lunettes, les casques et autres protecteurs oculaires ou faciaux.

Montures : Les montures des lunettes de sécurité sont plus robustes que les montures ordinaires et, dans la plupart des cas, résistent à la chaleur. Elles sont en outre conçues pour éviter que les lentilles ne s’enfoncent ou ne pénètrent dans les yeux.

Quels sont les avantages et les inconvénients des différents objectifs ?

Selon la définition du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST)
Hi-Vex
  • Plus résistant à l’impact que le plastique CR39
  • Disponible pour tous les traitements de surface (revêtements)
  • Filtre UV à 100 %
  • Léger
  • Matériau très clair
Polycarbonate
  • Le plus résistant aux chocs de tous les matériaux de lentilles
  • Légèreté
  • Revêtement antirayure facultatif
  • La plupart comptent des propriétés d’absorption intégrées contre les rayons UV
Plastique (CR-39)
  • Poids correspondant à environ 50 % de celui du verre
  • Résistance aux solvants et aux piqûres
Trivex
  • Plus grande résistance aux chocs que le plastique CR-39
  • Moins grande résistance aux chocs que le polycarbonate
  • Propriétés d’absorption des rayons UV
Verre
  • Matériau haute densité résultant en lentilles lourdes
  • Résistance aux chocs réduite par les égratignures
  • Ne respecte pas les critères d’impact fixés par la norme CSA Z94.3

Une bonne condition physique et des soins appropriés

Ajustement
  • S’assurer que les protecteurs oculaires sont bien ajustés. Les protecteurs oculaires doivent couvrir du sourcil à la joue, et du nez jusqu’au côté du visage, à l’extérieur du visage et de la zone des yeux. La taille des yeux, la taille du pont et la longueur des branches sont toutes des données qui varient. Les protecteurs oculaires doivent être attribués en propre à chaque travailleur et ajustés de sorte que l’écart entre les bords du dispositif et le visage soient gardés au minimum.
  • Les protecteurs oculaires doivent être ajustés confortablement au-dessus des tempes et par-dessus les oreilles. La monture doit être le plus près possible du visage et doit appuyer correctement sur l’arête du nez.
  • Les utilisateurs doivent être en mesure de voir dans toutes les directions sans aucune obstruction majeure dans leur champ de vision.
Entretien

Les protecteurs oculaires et faciaux doivent être entretenus.

  • Nettoyer les appareils quotidiennement. Suivre les instructions du fabricant.
  • Manipuler avec soin afin de ne pas rayer les lentilles. Les rayures nuisent à la vision et peuvent affaiblir les lentilles.
  • Entreposer les protecteurs dans un étui lorsqu’on ne les utilise pas. Les ranger dans un endroit propre et sec où elles ne peuvent ni tomber, ni être écrasées.
  • Remplacer immédiatement les dispositifs rayés, dépolis, brisés, gauchis ou mal ajustés. Les appareils endommagés n’assurent pas une bonne vision et n’offrent pas la protection voulue.
  • Remplacer les pièces endommagées par des pièces identiques fournies par le fabricant afin d’obtenir le niveau de protection choisi.
  • Ne pas changer ou modifier le protecteur.

Classes de protection des yeux et comment choisir la bonne

Selon la définition du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST)

Sécurité à la maison et au travail

Les risques pour la santé visuelle ne sont pas seulement présents au travail ! Il est important de préserver sa santé visuelle en permanence, et pas seulement sur le lieu de travail. Vous disposez peut-être d’une protection oculaire parfaite pour le travail, mais si vous ne parvenez pas à maintenir votre santé visuelle à la maison, vous risquez toujours de perdre l’un des sens sur lesquels vous comptez le plus.

Liste de contrôle pour une vision saine :

  • Faites un examen annuel de la vue – 75 % des pertes de vision sont traitables ou évitables si elles sont détectées à temps.
  • Portez des lunettes de soleil – Les lunettes de soleil protègent contre les affections oculaires graves causées par l’exposition aux UV.
  • Ne fumez pas – Fumer augmente la probabilité de cataracte, de lésion du nerf optique, de dégénérescence maculaire. Les fumeurs sont également quatre fois plus susceptibles de devenir aveugles à un âge avancé.
  • Évitez les sources courantes de blessures oculaires – Les sources courantes de blessures oculaires à la maison sont les rénovations, les applicateurs de maquillage, les ongles, les produits d’entretien ménager, les lentilles de contact mal adaptées et les lentilles de contact mal utilisées.
  • Connaissez vos antécédents – De nombreuses maladies oculaires sont héréditaires, parlez aux membres de votre famille de leurs antécédents en matière de santé oculaire.
  • Prenez les infections oculaires au sérieux – Les symptômes peuvent comprendre des rougeurs, des douleurs, des écoulements, des démangeaisons, une vision floue, une sensibilité à la lumière et des gonflements. Si vous suspectez une infection oculaire, consultez immédiatement votre médecin optométriste. Tout retard dans le traitement peut entraîner une perte de vision.
  • Faites appel à un ophtalmologiste qui vous connaît – Le fait d’avoir un docteur en optométrie qui vous connaît et qui connaît l’histoire de vos yeux permet de s’assurer que vous recevez les bons soins au bon moment.

VOUS CHERCHEZ À FAIRE PASSER VOTRE SÉCURITÉ AU TRAVAIL À UN NIVEAU SUPÉRIEUR ? APPELEZ-NOUS – HERCULES SLR PROPOSE UNE VASTE GAMME DE FORMATIONS ET DE COURS DE CERTIFICATION DE HAUTE QUALITÉ EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ.