Journée Nationale de L’espace | Le Gréement Dans L’espace

Journée Nationale de L’espace | Le Gréement Dans L’espace

Saviez-vous qu’aujourd’hui, 1er mai, est la journée nationale de l’espace ? Le groupe d’entreprises Hercules a voulu participer à l’esprit ludique d’aujourd’hui en jetant un coup d’œil à certaines des façons dont les gréements et les équipements de protection contre les chutes sont utilisés dans l’espace !

Oui, vous nous avez bien entendus – le gréement est essentiel dans de nombreux secteurs différents, et l’exploration spatiale est incluse dans cette liste, c’est cool ! Regardez ces 5 façons dont les équipements de gréement et de protection contre les chutes comme les câbles, les harnais et les manilles rendent l’exploration spatiale possible :

 

1. Câbles d’élévateurs à câble d’acier spécialement conçus – vaisseau spatial Orion

Le vaisseau spatial Orion de la NASA est construit pour emmener les humains plus loin qu’ils ne l’ont jamais fait. Orion servira de véhicule d’exploration qui transportera l’équipage dans l’espace, fournira une capacité d’interruption d’urgence, soutiendra l’équipage pendant le voyage spatial et assurera une rentrée en toute sécurité à partir des vitesses de retour dans l’espace lointain.

Pour que le vaisseau spatial Orion puisse revenir sur Terre en toute sécurité, il dépend de son parachute – un parachute qui est équipé de câbles d’élévation en acier spécialement conçus ! En 2014, la NASA a effectué un vol d’essai pour la capsule spatiale Orion où, après avoir effectué deux orbites de la Terre, elle est rentrée dans l’atmosphère et a été amenée à une plongée réussie dans l’océan Pacifique.

 

2. Harnais biomédical conçu par Cicoil – Apollo 11

Lorsque Neil Armstrong a fait son premier pas historique sur la surface de la Lune, il portait une ceinture biologique équipée d’un harnais biomédical conçu par Cicoil. Ce harnais prenait les mesures de sécurité typiques d’une laisse et d’un harnais et les faisait monter d’un cran, grâce à une technologie spéciale de biotélémétrie qui permettait de suivre les signes vitaux des astronautes, tels que le rythme cardiaque, la pression sanguine, la respiration, la température du corps et le pouls, pour les enregistrer et les évaluer.

Comme à l’époque ils étaient incertains des effets sur le corps humain associés aux vols spatiaux, ce harnais surélevé a permis aux chirurgiens du centre de commandement au sol de Houston d’identifier les problèmes en temps réel et d’y apporter des solutions rapides. Sans cette pièce importante de ce que nous aimons à considérer comme une protection antichute EXTRÊMEMENT élevée, qui peut dire que l’expédition d’alunissage aurait été possible.

 

3. Exercice de contre-mesures – ISS

Le corps humain traverse de nombreuses épreuves lorsqu’il va dans l’espace, et les effets négatifs sur le corps peuvent être associés aux longues périodes passées dans l’espace. La NASA utilise des contre-mesures d’exercice sur la Station spatiale internationale (ISS) afin de préserver la santé de son équipage et de combattre ces effets négatifs. La plupart de ces systèmes d’exercices de contre-mesures reposent largement sur des textiles et des câbles métalliques ainsi que sur des systèmes et des harnais de type protection contre les chutes.

Il existe de nombreuses machines d’exercice spécialement conçues pour l’espace. Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez ici pour quelques exemples ! Sur la photo ici, vous voyez un astronaute utilisant une version spécialement conçue d’un tapis roulant, attaché à l’aide d’un câble et d’un harnais pour lui permettre de terminer son entraînement sans s’envoler !

 

4. Dispositif de retenue pour le sommeil à corde en fibre PBI – Apollo 11

Si l’on regarde un autre exemple du célèbre Apollo 11, on constate que les dispositifs de retenue pour le sommeil étaient faits d’une corde de 10 pieds en fibre PBI (polybenzimidazole) avec des embouts en plastique aux extrémités pour éviter l’effilochage. Les sacs de couchage étaient attachés à l’allée centrale des quartiers de couchage à l’aide de cette corde spéciale. Ce système est toujours en place dans l’exploration spatiale moderne, mais il a bien sûr été mis à jour.

La photo présentée ici est l’une des cinq cordes utilisées lors de la mission Apollo 11 vers la Lune. Ces cordes ont été transférées au Smithsonian en 1970, car elles constituent des aspects importants de l’histoire de l’exploration spatiale !

 


Peu importe à quel point le projet est hors de ce monde – Hercules SLR est là pour vous soutenir à chaque étape.

Hercules SLR est votre source pour les grues, les palans, les câbles métalliques, les équipements antichute et bien plus encore. Nous proposons également la location de matériel et effectuons des inspections, des réparations et des certifications, dans votre entreprise ou dans l’un de nos ateliers entièrement équipés.Vous avez besoin d’aide pour rester en conformité avec les règles de sécurité ? Nos consultants expérimentés vous aident dans l’évaluation des risques, la spécification des EPI, l’analyse des dangers, la protection contre les chutes et les enquêtes sur les incidents. D’autres services comprennent la conception et l’installation de lignes de vie horizontales, de lignes de vie verticales et de points d’ancrage.

Hercules SLR est votre guichet unique pour l’arrimage, le gréement et le levage !

BESOIN D’UN DEVIS ? VOUS AVEZ UNE QUESTION ? APPELEZ-NOUS – NOUS CONNAISSONS LES CÂBLES (MÉTALLIQUES) ET TOUT CE QUI CONCERNE LE GRÉEMENT.

Conseils de sécurité | Travailler sur un toit

Conseils de sécurité | Travailler sur un toit

Saviez-vous que les chutes de toits sont responsables d’un tiers des chutes mortelles dans la construction ? Les chutes de toit peuvent être une « tempête parfaite » en ce qui concerne les risques de chute, car elles se produisent souvent d’une hauteur suffisante pour causer des blessures graves, mais suffisamment basse pour que vous ayez peu de temps pour réagir ou vous repositionner.

Les chutes sur les toits sont trop fréquentes, et lorsqu’elles se produisent, elles sont incroyablement dangereuses. Mais la bonne nouvelle est que les chutes sur les toits sont faciles à éviter si l’on comprend bien les dangers et comment les combattre.

Les 4 risques les plus courants sur les toits

Le magazine canadien sur la santé et la sécurité au travail définit les dangers suivants comme étant les plus courants auxquels vous serez confronté lorsque vous travaillerez sur un toit.

1. Points d’accès non sécurisés

Saviez-vous que de nombreux accidents et blessures ne se produisent pas du tout sur le toit, mais se produisent en y accédant ? Une formation adéquate sur la sécurité des échelles et des escaliers est un élément extrêmement important de la sécurité sur les toits. Des accidents peuvent survenir en montant et en descendant, alors assurez-vous toujours d’être bien attaché et de prendre les bonnes mesures, même lorsque la journée est terminée et que vous êtes impatient de descendre et de rentrer chez vous. Et n’oubliez pas, assurez-vous TOUJOURS que votre équipement utilisé pour accéder au toit est correctement stabilisé et que le toit lui-même est inspecté et sécurisé.

2. Construction et équipement des toits

Le toit lui-même et la façon dont il est construit peuvent également présenter un danger. Des éléments comme les tuyaux et les évents installés sur le toit peuvent constituer des risques de trébuchement ou peuvent bloquer votre équipement ou vos outils. Les toits peuvent également présenter des hauteurs variables, des points faibles, des fissures ou des matériaux détachés qui peuvent vous faire perdre pied. C’est pourquoi il est extrêmement important de toujours être conscient de ce qui vous entoure lorsque vous travaillez sur un toit. Un conseil utile est de toujours s’assurer que votre pied est ferme avant de déplacer votre poids – Prenez le temps nécessaire pour vous déplacer lentement et en toute sécurité sur un toit.

3. Vues obstruées et mauvaise conscience des limites

Lorsque vous travaillez sur un toit, gardez toujours l’emplacement du bord dans votre esprit. Essayez d’éviter autant que possible que le bord ne soit hors de votre champ de vision et, lorsque vous travaillez dans des zones qui vous empêchent de voir le bord, soyez conscient et procédez avec une prudence accrue. Si vous travaillez dans un environnement plus sombre, un éclairage approprié doit être utilisé pour fournir un espace de travail bien éclairé. Bien trop souvent, les travailleurs s’approchent du bord sans s’en rendre compte ou supposent que le bord est beaucoup plus éloigné qu’il ne l’est en réalité. Même si vous pensez que vous avez plus qu’assez d’espace, il peut vous envahir plus vite que vous ne le pensez !

4. Défaillance structurelle

Comme nous l’avons mentionné au point 1, il est important que les toits soient inspectés avant que les travailleurs n’y accèdent, mais malheureusement, cela n’élimine pas toujours tous les risques. Les dégâts sur un toit ne sont pas toujours évidents, et parfois c’est vous qui êtes appelé à réparer les dégâts, donc vous ne pouvez pas les éviter. La meilleure façon de vous protéger dans ces situations est de tester la résistance du toit avant de progresser. Tous les ouvriers travaillant sur les toits devraient recevoir une formation sur ce qu’ils doivent faire s’ils sentent que le toit commence à s’effondrer sous eux. Si vous doutez de la solidité ou de l’intégrité structurelle du toit, n’allez pas plus loin.

Mais ce n’est pas tout…

En gardant ces dangers à l’esprit et en faisant tout ce qui est en votre pouvoir pour les combattre, de nombreuses blessures sur les toits peuvent être évitées. Mais bien sûr, la prévention des risques de chute n’est qu’un aspect de la protection de vos employés et de vous-même. Un équipement de protection contre les chutes adéquat est l’autre aspect très important de la sécurité sur les toits. La protection contre les chutes est nécessaire car, quelle que soit la prudence dont vous faites preuve, des accidents peuvent TOUJOURS se produire, et lorsqu’ils se produisent, votre équipement de protection contre les chutes réduit l’ampleur des dommages qui surviendront en cas de chute.

Si vous travaillez à une hauteur supérieure à 3 mètres (10 pieds), les lois sur la santé et la sécurité au travail exigent généralement la mise en place de mesures de protection contre les chutes. Vous pouvez vérifier auprès de votre juridiction car les exigences varient, mais dans la plupart des cas, des mesures de protection contre les chutes sont requises. C’est là que des éléments tels que les kits de couvreurs et autres équipements de protection contre les chutes entrent en jeu. Les kits de couvreur sont un outil formidable pour la protection générale contre les chutes lors de travaux sur un toit, car ils vous fournissent tout ce dont vous avez besoin pour vous protéger en toute sécurité. Mais Hercules SLR propose une large gamme d’équipements de protection contre les chutes et nos experts se feront un plaisir de vous installer le matériel adéquat en fonction de vos besoins. Il suffit d’un simple coup de fil ou d’un courriel !

Et n’oubliez pas qu’il ne suffit pas de mettre en place l’équipement de protection contre les chutes minimum requis et de se contenter d’une journée – il est important que l’équipement soit utilisé correctement.

Regardez cette vidéo pour un rappel rapide sur la façon de se fixer sur un toit :

CBHS Protection antichute. POINT D'ANCRAGE POUR TOITURE BOIS SDH02 EN517B ET EN795A. www.cbhs.fr


Aucune quantité de conseils de sécurité ne remplacera jamais une formation adéquate ! L’Académie de formation Hercule propose un cours de protection contre les chutes qui permet aux étudiants d’acquérir les connaissances fondamentales pour travailler en hauteur en toute sécurité. Ce programme respecte et dépasse les réglementations locales, les normes industrielles et les recommandations du fabricant.

Contactez-nous dès maintenant pour améliorer votre sécurité lors de travaux sur un toit (ou à n’importe quelle hauteur !)

Contenu
• Règlements
• Évaluations des dangers
• Inspections avant utilisation
• Calcul de la distance de chute
• Mise en place d’un harnais
• Choix de l’équipement de protection contre les chutes
• Plans et procédures de protection contre les chutes
• Sélection des points d’ancrage
• Échelles
• Plates-formes de travail surélevées
• Traumatisme par suspension

Format
Le programme est une combinaison de théorie et de démonstration. Les étudiants sont évalués au moyen d’un test écrit. Une fois le programme terminé avec succès, un certificat sera délivré.

Validité de la certification
3 ans

Durée du projet
1 jour

Lieu
La formation est dispensée à l’Académie de formation Hercules ou peut également être dispensée sur place.

VOUS CHERCHEZ À FAIRE PASSER VOTRE SÉCURITÉ AU TRAVAIL À UN NIVEAU SUPÉRIEUR ? APPELEZ-NOUS – HERCULES SLR PROPOSE UNE GAMME COMPLÈTE DE FORMATIONS ET DE COURS DE CERTIFICATION DE HAUTE QUALITÉ EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ.

7 Mauvaises Utilisations Courantes de L’équipement de Protection Contre les Chutes

7 Mauvaises Utilisations Courantes de L’équipement de Protection Contre les Chutes

Chaque travailleur a le droit de rentrer chez lui en toute sécurité chaque jour. Le plus récent rapport du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) a révélé que 251 508 demandes d’indemnisation pour perte de temps de travail ont été acceptées par les Canadiens en un an seulement.

Saviez-vous qu’environ 18 % de ces blessures entraînant une perte de temps, soit environ 42 000 travailleurs par année, sont des blessures attribuables à des chutes seulement ? Vous pouvez prévenir les chutes et les incidents de ce genre en portant l’équipement de protection contre les chutes approprié et en le portant bien.

Si vous travaillez à une hauteur supérieure à 3 mètres (10 pieds), les lois sur la santé et la sécurité au travail exigent généralement que des mesures de protection contre les chutes soient en place. Vous pouvez vérifier auprès de votre juridiction car les exigences varient, mais dans la plupart des cas, des mesures de protection contre les chutes telles que des barrières fixes, des protections contre les ouvertures en surface, des zones de contrôle, des systèmes de retenue des chutes ou des déplacements, des systèmes de confinement des chutes ou des systèmes d’arrêt des chutes sont requises.

Mais il ne suffit pas de mettre en place l’équipement de protection contre les chutes minimum requis et de s’arrêter là – il est important que l’équipement soit utilisé correctement.

Dans ce blogue, nous parlerons un peu de 7 mauvaises utilisations courantes de l’équipement de protection contre les chutes, pour vous rappeler les choses à surveiller, mais qui devraient être utilisées en conjonction avec une formation adéquate. L’Académie de formation Hercules offre une gamme complète de cours de formation et de certification en sécurité de haute qualité, dont un cours sur la protection contre les chutes !

1. Mauvais usage des mousquetons à barres d’armature

Les crochets d’armature (aussi appelés crochets pélican, grandes portes ou crochets de forme) sont des pièces fall protection repair snap hooksd’équipement fréquemment utilisées dans le monde de la protection contre les chutes parce que leurs grandes ouvertures les rendent rapides et faciles à utiliser. Ils permettent également de se connecter à de nombreux objets, éliminant ainsi le besoin de connecteurs d’ancrage supplémentaires. Cependant, ne pas utiliser de connecteur supplémentaire peut être très dangereux dans de mauvaises circonstances et les crochets d’ancrage ne sont approuvés que pour des configurations spécifiques ; par conséquent, si vous les utilisez en dehors de ces configurations, cela peut présenter un risque pour la sécurité des travailleurs.

La meilleure façon d’atténuer la mauvaise utilisation des mousquetons pour barres d’armature est de s’assurer que l’anneau en D du connecteur d’ancrage est plus grand que le mousqueton pour éviter la charge latérale. Comme cela est difficile à réaliser, les travailleurs choisissent souvent d’utiliser une petite sangle d’ancrage à la place, certains lieux de travail ne permettant pas l’utilisation de mousquetons en même temps!

2. Mauvais usage des cordons

Une erreur courante commise avec les cordons est que les utilisateurs les enroulent sur eux-mêmes. La plupart des longes d’arrêt des chutes ne sont pas conçues pour s’enrouler autour d’une structure et s’accrocher sur elles-mêmes, mais un travailleur peut essayer de l’installer de cette façon s’il n’y a pas d’autre point d’ancrage disponible. Cela peut entraîner une défaillance de l’équipement en raison de l’endommagement du matériau de la longe ou d’un chargement incorrect de la porte. Ce problème peut être résolu avec des sangles d’ancrage, qui sont conçues pour être enroulées sur elles-mêmes – fournissant la force appropriée nécessaire pour être sûr tout en restant accessible.

De plus, peu importe si une longe est conçue pour s’enrouler autour de poutres, de tuyaux, de conduits ou d’un garde-corps, avec le temps, l’action de sciage pourrait l’endommager. Ce problème peut être atténué en utilisant un serre-poutre ou des sangles de poutre comme connecteur d’ancrage.

3. Connexion d’ancrage ou force inappropriée

L’efficacité d’un système de protection contre les chutes dépend de son ancrage. Assurez-vous toujours que l’ancrage est suffisamment solide pour supporter le poids de la personne qui le porte en cas de chute. Pour être sûr de pouvoir compter sur votre équipement de protection contre les chutes, testez toujours la résistance de la connexion après l’avoir installée.

Pour vous assurer que vous avez la bonne force d’ancrage, n’utilisez que des ancrages certifiés et assurez-vous qu’il y a toujours quelqu’un sur place ayant la formation appropriée pour bien identifier l’ancrage approprié à utiliser selon les circonstances du travail. Puisque le poids moyen des personnes qui utilisent le système de protection contre les chutes sera très élevé, le système d’ancrage doit être conçu pour le poids maximum de tout utilisateur potentiel.

4. Ancrage sous l’anneau en D dorsal

Une autre mauvaise utilisation courante des systèmes de protection contre les chutes est celle des travailleurs qui s’ancrent à un point situé sous leur anneau dorsal en D (parfois même sous leurs pieds). Cela augmente le poids et la distance de la chute libre, parfois au-delà de la capacité de l’équipement à l’arrêter. Le fait de repousser ces limites peut entraîner la chute de la longe ou de l’ancrage, ou peut dépasser la force admissible sur le corps, ce qui peut augmenter la probabilité d’une blessure grave.

L’objectif est toujours de minimiser les distances de chute libre, donc la connexion à un point au-dessus de l’anneau dorsal en D devrait être le choix si c’est possible de quelque façon que ce soit. Cependant, s’il n’y a pas de structure aérienne pour fournir un point d’ancrage, le travailleur doit utiliser une longe de chute libre qui est approuvée pour la plus grande distance de chute libre et la plus grande force.

5. Harnais mal ajustés

Pour que l’équipement de protection contre les chutes soit utilisé correctement et efficacement, les travailleurs doivent porter leur équipement correctement. La plupart des harnais de protection contre les chutes sont conçus avec des sangles ajustables aux jambes, à la taille, aux épaules et à la poitrine, qui doivent toutes être adaptées à la taille de l’utilisateur. Un système de protection contre les chutes n’est pas bon si vous ne pouvez pas rester dedans, ce qui est exactement le risque présenté si le harnais n’est pas correctement serré sur le corps de l’utilisateur. Comme vous pouvez l’imaginer, être éjecté d’un harnais au milieu d’une chute peut entraîner des blessures graves.

Voici ce qu’il faut rechercher pour s’assurer qu’un harnais est correctement ajusté :

  • L’anneau dorsal en D se trouve entre les lames des épaules du travailleur – S’il est ajusté trop haut, la quincaillerie métallique pourrait causer des blessures à la tête de l’utilisateur et s’il est ajusté trop bas, l’utilisateur peut être laissé suspendu dans une mauvaise position avec un risque accru de traumatisme de suspension.
  • La sangle de poitrine doit être placée en travers de la poitrine de l’utilisateur à la base du sternum – Si elle est trop haute sur la poitrine de l’utilisateur, elle peut causer un risque d’étouffement en cas de chute en exerçant une pression sur le cou de l’utilisateur.
  • Les bretelles ne peuvent pas être retirées des épaules de l’utilisateur ou vers l’extérieur.
  • Les sangles sous-pelviennes sont positionnées sous les fesses.
  • Les sangles de jambe sont serrées à un point tel que quatre doigts peuvent se glisser entre la sangle et la jambe de l’utilisateur, mais ne peuvent pas s’éloigner de la jambe.
  • Observation générale de l’ajustement du harnais – Recherche de choses comme des sangles tordues ou des sangles de jambes asymétriques.

6. Utilisation de l’équipement endommagé ou rappelé

Tout ce qui est exposé aux UV, la corrosion, l’usure et tout ce qui se trouve entre les deux peut avoir un impact sur l’efficacité de votre équipement de protection contre les chutes. Vous pouvez éviter les dommages causés par les UV et la corrosion en entreposant votre équipement correctement lorsqu’il n’est pas utilisé, mais une certaine usure ne peut être évitée si vous utilisez réellement votre équipement, qui est fait pour cela après tout ! Pour cette raison, tous les utilisateurs devraient être formés sur ce qu’il faut rechercher lors de l’inspection de l’équipement pour s’assurer qu’il est en bon état de fonctionnement pour fonctionner en toute sécurité.

Étapes à suivre pour s’assurer que votre équipement est toujours en état de fonctionnement sécuritaire :

  1. Faites inspecter votre équipement au moins une fois par an – Une autre chose que l’équipe expérimentée et certifiée LEEA de Hercules SLR peut vous enlever des mains ! 
  2. Enregistrez votre équipement afin d’être toujours informé des rappels de produits ou des avis.
  3. Restez au courant des avis et des avancées technologiques.
  4. Stockez votre équipement dans un environnement aussi protégé que possible.

7. Dispositifs d’absorption d’énergie et d’auto-rétraction à deux pattes déroutants

Bien que ces deux dispositifs aient parfois une apparence et un fonctionnement similaires, une erreur courante que les gens font est de penser que les dispositifs de ligne de vie à deux jambes à absorption d’énergie et à rétraction automatique sont identiques ou interchangeables. Cependant, puisqu’ils sont conçus et testés pour des conditions spécifiques, il est important qu’ils soient utilisés pour ces applications appropriées.

La ligne de vie auto-rétractable (SRL) par rapport à la ligne de vie à absorption d’énergie (EAL) est un sujet de débat animé parmi les ingénieurs en protection contre les chutes parce que les deux dispositifs ont leurs avantages, mais le consensus général est qu’une SRL est préférable dans un environnement industriel où un système horizontal aérien est (ou peut être) installé et qu’une EAL est préférable dans un environnement de construction où les travailleurs n’ont généralement pas accès à un point d’ancrage aérien.


Click this image to view the full Fall Protection course overview.

L’Académie de formation Hercules est ouverte avec de toutes nouvelles salles de classe et des équipements de formation spécialisés nous permettent d’offrir une qualité de service encore plus élevée que jamais en matière de formation à la sécurité. Grâce à notre Académie de formation Hercules, nous offrons une gamme complète de cours de formation et de certification de haute qualité en matière de sécurité. Que vous soyez à la recherche d’une formation initiale ou d’un recyclage, nous offrons des cours pratiques et pratiques conçus pour dépasser les exigences minimales de sécurité.

Dans notre cours sur la protection contre les chutes, vous apprendrez : la réglementation, l’évaluation des dangers, les inspections avant utilisation, le calcul de la distance de chute, l’utilisation d’un harnais, le choix de l’équipement de protection contre les chutes, les plans et procédures de protection contre les chutes, le choix des points d’ancrage, les échelles, les plates-formes de travail surélevées, les traumatismes de suspension

Nous pouvons personnaliser les cours pour qu’ils répondent aux besoins spécifiques de votre lieu de travail. Nous sommes toujours prêts à concevoir un cours (ou plusieurs cours) spécifiquement pour vous!

VOUS CHERCHEZ À AMÉLIORER LA SÉCURITÉ DE VOTRE LIEU DE TRAVAIL ? APPELEZ-NOUS – HERCULES SLR OFFRE UNE VASTE GAMME DE COURS DE FORMATION ET DE CERTIFICATION DE HAUTE QUALITÉ EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ.

La Sécurité en Jeu : La MSA V-SERIES™ Protection Contre les Chutes

LA PROCHAINE GÉNÉRATION DE PROTECTION CONTRE LES CHUTES

 

La SÉRIE V de MSA – Les V-FLEX™, V-FIT™, et V-FORM™ chacun conçu pour vos besoins de confort et de sécurité.

Concentrez-vous sur votre travail plutôt que sur votre harnais. Pourquoi la SÉRIE-V ? Nous avons trois raisons :

  • La boucle exclusive de style course élimine le besoin de sangles de poitrine, créant ainsi un harnais plus proche et plus confortable
  •  La coupe athlétique permet d’adapter le harnais au corps pour accroître la mobilité du haut du torse
  • L’ajustement par traction vers le bas permet à l’utilisateur d’effectuer facilement et rapidement des ajustements pour obtenir le bon ajustement

Le harnais de protection contre les chutes le plus sûr est celui que vous voudrez vraiment porter. Chaque harnais de la série V offre un confort exceptionnel – vous pouvez donc vous concentrer sur votre travail et non sur votre harnais.

UN CONFORT SUPÉRIEUR
La boucle exclusive de style course permet un harnais serré et confortable, éliminant le besoin de sangles de poitrine encombrantes ou de boucles encombrantes.

UNE FLEXIBILITÉ ACCRUE
La boucle de style course crée une coupe athlétique, en adaptant le harnais au corps pour améliorer le mouvement du haut du torse au travail.

AJUSTABILITÉ
Le réglage par traction vers le bas vous permet d’obtenir rapidement la bonne tenue qui dure toute la journée de travail.

Qu’est-ce qui est inclus dans le MSA V-Series™ ?

msa v-form series

MSA V-SERIES V-FORM™ ÉTABLIR LA NORME

Caractéristiques :

Boucle de style course

Coupe athlétique

Ajustement par tirage au sort

Des modèles de points faciles à inspecter

 

msa v-series

MSA V-SERIES V-FIT™ SUSCITER DES ATTENTES

A tous les avantages de V-Form™, plus :

Épaulette conforme au corps

Sangle enduite

Courroies de jambes horizontales

Point d’attache dédié aux limiteurs de chute personnels

 

msa v-series

MSA V-SERIES V-FLEX™ SUSCITER DES ATTENTES

Possède tous les avantages de la V-Fit™, plus :

Épaulette thermoformée conçue pour le refroidissement

Rembourrage des jambes

Une hanche pivotante pour la mobilité

Suspension intégrée

 

Systèmes de protection contre les chutes de sécurité MSA

 


VOULEZ-VOUS PLUS DE SÉCURITÉ POUR LES MSA ?
CONSULTEZ NOTRE BLOG :

MSA SAFETY : NOUVELLE LONGE À ABSORPTION D’ÉNERGIE DE LA SÉRIE V

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA MSA : NOUVEAU CASQUE DE POMPIER STYLE JET

NOUVEAU DE MSA : APPAREIL RESPIRATOIRE AUTONOME


RESTEZ DANS LE COUP – SUIVEZ-NOUS

YOUTUBE   FACEBOOK  LINKEDIN   TWITTER  INSTAGRAM


Hercules SLR fait partie du groupe d’entreprises Hercules, avec des sites et des entreprises uniques d’un océan à l’autre. Nous fournissons des services d’arrimage, de levage et de gréement pour des secteurs au Canada et à l’étranger. Hercules SLR est au service des secteurs de l’énergie, du pétrole et du gaz, de la fabrication, de la construction, de l’aérospatiale, des infrastructures, des services publics, de l’exploitation minière et de la marine.

Le groupe de sociétés Hercules est composé de : Hercules SLRHercules Machining & Millwright ServicesSpartan Industrial MarineStellar Industrial et Wire Rope Atlantic.

Nous avons la capacité de fournir toute solution de levage dont votre entreprise ou votre projet aura besoin. Appelez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations. 1-877-461-4876 ou envoyez un courriel à info@herculesslr.com 

Coincé dans un Endroit Étroit ? Que Faut-il Savoir dans un Espace Confiné

confined space, hercules slr, how to work in confined spaces

La plupart des travailleurs devront travailler dans un espace confiné à un moment donné de leur carrière. Bien que cela soit courant, de nombreux travailleurs et employeurs ne planifient pas ou ne tiennent pas compte des dangers courants qu’ils rencontrent.

Lisez ce qui suit pour découvrir les dangers courants dans les espaces clos et comment s’y préparer.

QU’EST-CE QU’UN ESPACE CLOS ? 

Un espace confiné est un espace qui :

  • Est suffisamment grand pour permettre d’y entrer et d’y travailler ;
  • A des entrées et des sorties limitées ;
  • N’est pas destiné à une occupation humaine à long terme.
  • Exemples : Silos, tunnels, égouts, puits, voûtes souterraines de services publics, une remorque de camion-citerne vide

QU’EST-CE QU’UN ESPACE CONFINÉ SOUMIS À AUTORISATION (PRCS) ?

Oui, il s’agit d’un espace confiné pour lequel vous devez obtenir une autorisation d’entrée, mais aussi d’un espace confiné soumis à autorisation :

  • Contient ou a le potentiel de contenir de graves dangers pour la sécurité ou la santé, comme
    Engagement

    • Atmosphère toxique
    • Configuration de l’énigme
    • Stress dû à la chaleur ou au froid
    • Risques de glissade
    • Atmosphère inflammable
    • Déficience en oxygène

LE RISQUE D’ESPACE CONFINÉ : 2 FACTEURS QUI CRÉENT DES DANGERS

  1. Ne pas voir et contrôler les dangers liés à l’espace confiné
    • Dangers atmosphériques
    • Risques physiques
  1. Mauvais plan ou temps de réponse en cas d’urgence
    • De nombreuses blessures ou décès dans les espaces confinés surviennent lorsque d’autres travailleurs tentent de sauver des collègues blessés dans un espace confiné
    • Près de 60 % des décès de travailleurs surviennent en tentant de sauver quelqu’un d’autre d’un danger dans un espace confiné

Près de 60 % des décès dans les espaces confinés arrivent au sauveteur potentiel

ESPACE CONFINÉ : CONNAÎTRE LES DANGERS

Danger n°1 : Carence en Oxygène

L’air normal a une teneur en oxygène de 20,8 à 0,9 % – lorsqu’il y en a moins de 19,5 %, vous êtes dans un espace pauvre en oxygène. Lorsque ce taux diminue, même de 1 à 2 %, les effets se font sentir immédiatement. Lorsque vous travaillez dans un espace avec ce niveau, n’oubliez pas de porter un appareil respiratoire autonome (ARA).

Qu’est-ce qui entraîne un manque d’oxygène ? Une ventilation inadéquate, une mauvaise qualité de l’air, l’oxygène consommé lors du soudage, la décomposition, la rouille sont quelques-uns des facteurs qui font baisser le niveau d’oxygène.

Niveaux de déficit en oxygène

  • Minimum pour une entrée sûre : 19.5%
  • Altération du jugement et de la respiration, accélération du rythme cardiaque : 16
  • Un jugement erroné et une fatigue rapide : 14%
  • Nausées, vomissements, incapacité d’effectuer des tâches simples, perte de conscience : 6 à 10%.
  • Perte de conscience rapide, mort en quelques minutes : Moins de 6
Risque n° 2 : Déplacement D’oxygène

Le déplacement de l’oxygène se produit lorsqu’il y a un gaz inerte (il convient de noter que le gaz inerte est différent du gaz noble – un gaz inerte ne réagit pas chimiquement, et un gaz noble réagit chimiquement dans certaines conditions. Tous les gaz nobles sont inertes, mais tous les gaz inertes ne sont pas nobles).

Lorsqu’un gaz inerte se trouve en quantité suffisante dans un espace confiné, il déplace l’oxygène, ce qui rend la respiration difficile, voire impossible. Par exemple, l’azote est non toxique, incolore et inodore, mais il déplace l’oxygène dans une pièce.

Danger n°3 : Incendie et Atmosphère Inflammable

Les atmosphères inflammables sont causées par des liquides, des gaz et des poussières combustibles qui, s’ils sont allumés, peuvent provoquer une explosion ou un incendie. L’inflammation ne doit pas nécessairement être une flamme, mais peut être quelque chose d’aussi simple que de l’électricité statique ou une petite étincelle.

Danger n°4 : Physique

Vous pouvez être englouti après avoir été piégé ou enveloppé par des matériaux. L’électrocution peut se produire lorsque l’équipement électrique est activé, et l’énergie mécanique peut s’activer et causer des blessures physiques.

D’autres risques physiques, bien que faibles, peuvent également causer des blessures, comme un éclairage insuffisant, le bruit, les vibrations et les radiations. La circulation à proximité, les véhicules et autres machines lourdes peuvent également constituer un danger. Les objets et les zones glissantes présentent des risques de chute, et les températures extrêmes, chaudes ou froides, constituent également une menace. Des températures extrêmement élevées peuvent provoquer un stress thermique sur votre corps.

Symptômes de Stress dû à la Chaleur

Dans un espace confiné (et dans d’autres zones), votre corps peut ne pas être capable de se refroidir, ce qui peut provoquer un épuisement ou un coup de chaleur.

Les symptômes de l’épuisement par la chaleur sont les suivants :

  • Maux de tête
  • Étourdissements
  • Faiblesse
  • Confusion
  • Vomissements
  • Évanouissement
  • Peau pâle et moite

Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devez vous déplacer dans un endroit frais, lever les jambes, enlever tout vêtement lourd, boire de l’eau et appliquer un chiffon humide sur votre peau.

Les symptômes du coup de chaleur sont les suivants :

  • Peau sèche et pâle – sans sueur
  • Une peau rouge et chaude qui ressemble à un coup de soleil
  • Incapacité de penser clairement, convulsions, perte de conscience

Lorsque cela se produit :

  • Appelez le 911
  • Déplacer la victime dans un endroit frais
  • Desserrer ou enlever les vêtements lourds
  • Placez des blocs de glace à l’aisselle et à l’aine

Pour vous protéger :

  • Essayez de travailler ou d’accomplir des tâches physiques pendant les moments les plus frais de la journée
  • Utiliser une ventilation ponctuelle
  • Utiliser le système de jumelage
  • Buvez de l’eau froide – essayez de boire toutes les 15 minutes environ et faites des pauses fréquentes
  • Évitez l’alcool et la caféine en cas de températures élevées, et faites attention aux médicaments car cela peut augmenter votre risque de coup de chaleur.
Hercules SLR | Les 4 principaux dangers du travail en espace confiné | Hercules SLR

Avant de commencer à travailler dans un espace confiné, il est essentiel de suivre une procédure pour contrôler et/ou minimiser les risques de sécurité et rester en sécurité au travail. Suivez cette procédure avant de travailler dans un espace confiné :

Procédez à une évaluation avant l’entrée (comme une discussion avec tous ceux qui travailleront sur le site) ;
Identifier et éliminer les dangers potentiels qui peuvent pénétrer dans l’espace, tant atmosphériques que physiques ;
Utilisez une ventilation à air forcé et verrouillez/éteignez l’espace si nécessaire ;
Remplir un permis d’entrée – Affecter un entrant, un accompagnateur et un superviseur et toute autre personne compétente dont on a besoin sur le site.

Le participant autorisé devra :

  • Connaître les dangers auxquels les travailleurs seront confrontés lors de leur entrée sur le site ;
    porter un EPI approprié ;
  • Maintenir la communication avec le préposé ;
  • Connaître les signes de surexposition, de stress thermique et d’accident vasculaire cérébral ;
  • Evacuer l’espace confiné lorsqu’il en reçoit l’ordre ou lorsqu’il est surexposé à un ou plusieurs dangers.

Le préposé autorisé le fera :

  • Garder sa position à l’extérieur de l’entrée à tout moment ;
  • Connaître les signes et les symptômes de la surexposition ;
  • Empêcher les personnes non autorisées d’entrer dans l’espace ;
  • Maintenir la communication avec les personnes entrant dans l’espace ;
  • Lancer le plan d’intervention d’urgence/sauvetage si nécessaire ;
  • Effectuer une évaluation de l’entrée avant de commencer à travailler ;
  • S’assurer que le personnel connaît les dangers ;
  • Mettre en œuvre toutes les mesures de contrôle nécessaires, par exemple – la ventilation ;
  • Remplir tous les permis nécessaires pour entrer dans l’espace ;
  • Effectuer tous les tests nécessaires pour entrer dans l’espace confiné en toute sécurité.

L’une des parties les plus importantes du début du travail dans un espace confiné est de s’assurer que vous disposez de l’équipement de récupération nécessaire pour les entrées, les sorties et les situations de secours d’urgence.

Comme nous l’avons mentionné, près de 60 % des décès en espace clos surviennent lorsque quelqu’un tente de sauver un collègue – Il est naturel de vouloir sauver une vie, mais il est important que vous ne fassiez pas partie du décompte des décès – Cela rend la planification de l’espace clos essentielle pour effectuer un travail à la fois efficace et sûr.


Il est essentiel de choisir et de disposer de l’EPI approprié pour le travail à effectuer afin de rester en sécurité face aux dangers dans un espace confiné. Il peut s’agir de lignes de vie auto-rétractables, d’ancrages ou de harnais corporels » – cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus sur les services de protection contre les chutes de Hercules SLR.

Consultez nos blogs pour en savoir plus sur la protection contre les chutes et la sécurité en hauteur :

Sources : Centre canadien d'hygiène du travail - https://www.ccohs.ca/oshanswers/hsprograms/confinedspace_intro.html 

Hercules SLR fait partie du groupe d’entreprises Hercules qui offre un portefeuille unique d’entreprises à l’échelle nationale avec des sites d’un océan à l’autre. Nos entreprises offrent une couverture étendue de produits et de services qui soutiennent le succès d’un large éventail de secteurs d’activité au Canada, notamment l’énergie, le pétrole et le gaz, l’industrie manufacturière, la construction, l’aérospatiale, les infrastructures, les services publics, le pétrole et le gaz, l’exploitation minière et la marine.

HERCULES SLR, VOTRE PARTENAIRE EN SÉCURITÉ

Protection Contre les Chutes des PPE en Amérique du Nord

Abseiling

Protection contre les chutes des PPE : la longe précoce

Au début du 20e siècle, de nombreux professionnels utilisaient des dispositifs de protection contre les chutes, mais ils utilisaient des cordes en fibres naturelles, comme le chanvre de Manille, et de simples ceintures corporelles sans propriétés d’absorption des chocs. Clarence W. Rose-qui au début de sa carrière était un laveur de vitres-est devenu un pionnier de la protection contre les chutes lorsqu’il a créé la Rose Mfg. Co. en 1934 et a commencé à produire des ceintures de sécurité et des cordons pour laveurs de vitres. Le 24 novembre 1959, Rose a obtenu un brevet pour un connecteur de câble facile à utiliser pour les ceintures de sécurité qui avait également certaines propriétés d’absorption des chocs (brevet américain 2,914,139). Le brevet mentionnait que le connecteur pouvait, entre autres, « être adapté pour glisser en réponse à une secousse soudaine, comme lorsque la corde de sécurité contrôle la chute d’un porteur et atténue ainsi le choc subi par le porteur en contrôlant la chute ».

PPE Fall Protection
Nettoyeur de vitres sur Madison Avenue

Protection contre les chutes des PPE : un grand pas en avant dans l’absorption des chocs

Joseph Feldstein, directeur des services techniques de la MSA, qui a acheté la Rose Mfg. Co. en 1996, a déclaré que l’idée d’un amortisseur était un grand pas en avant dans la protection contre les grandes forces de freinage générées lors des chutes d’arrêt, surtout à l’époque de Rose.

« Si vous pouvez imaginer, les travailleurs avec une simple ceinture et une longe qui étaient communes jusqu’à ce point seraient exposés à une chute qui pourrait non seulement les endommager intérieurement en raison des forces exercées sur les tissus mous de l’abdomen autour de la ceinture, mais aussi vous pourriez générer de telles forces que vous pourriez séparer la longe, » a-t-il dit.

Rose a continué à développer son concept d’absorption des chocs et a obtenu plusieurs brevets pour des amortisseurs plus récents et plus performants. En fin de compte, ses conceptions ont influencé la création de l’amortisseur moderne. Rose a également reçu de nombreux autres brevets liés d’une manière ou d’une autre à la prévention ou à la protection des travailleurs contre les chutes. Un exemple est le brevet pour un des premiers systèmes de harnais « Ladder Climber » (brevet américain 2,886,227) qui contient deux longes à crochets qui sont toutes deux attachées à un harnais. En montant ou en descendant, un travailleur saisit un crochet dans chaque main et les fixe sur des barreaux d’échelle alternés.

Des décennies plus tard, l’industrie a vu l’émergence des mousquetons à verrouillage et des harnais complets, qui ont tous deux été beaucoup mieux acceptés dans les années 1980. En 1990, l’OSHA a promulgué le règlement 1910.66. Craig Firl, directeur du marketing des produits Hardgoods pour Capital Safety-USA, a déclaré que l’annexe C de ce règlement était la clé de la mise à jour de plusieurs domaines de la technologie de protection contre les chutes.

« Même si cette norme particulière à l’époque permettait d’utiliser des crochets non verrouillables dans un système de protection contre les chutes, ils ont recommandé le type de verrouillage à utiliser parce que ces crochets étaient plus sûrs et plus compatibles », a déclaré M. Firl.

Protection contre les chutes des PPE : plus de matériel que jamais

M. Feldstein est d’accord, ajoutant que l’acceptation du mousqueton de verrouillage a conduit à la création de toute une nouvelle série de systèmes d’ancrage de connexion : sangles, anneaux en D, et plus encore. « Et cela a continué à évoluer jusqu’à son état actuel, où nous avons maintenant des connecteurs d’ancrage personnalisés pour presque toutes les applications, que ce soit dans la construction de bâtiments ou dans l’industrie en général », a-t-il déclaré. Même si les ceintures de sécurité sont toujours autorisées, M. Feldstein a déclaré que l’annexe C reconnaissait que l’OSHA considérait les harnais complets comme une innovation majeure en matière d’antichute. « Les ceintures sont toujours autorisées en position, mais en cas de chute, vous voulez absolument être protégé par un harnais complet. Il répartit la charge sur votre poitrine et la masse osseuse de votre hanche, là où votre corps est le plus capable d’absorber un coup, et il protège les tissus mous de l’abdomen », a déclaré M. Feldstein.

Deux ans après l’arrivée de 1910.66, le comité ANSI a publié la norme Z359.1, la principale norme de protection contre les chutes en vigueur aujourd’hui. Elle exigeait notamment l’utilisation de harnais complets et de mousquetons autobloquants. Firl a déclaré que cette norme de conformité volontaire a fait pression sur l’OSHA pour qu’elle reconnaisse que sa norme existante avait besoin d’être mise à jour et a encouragé l’achèvement d’une autre norme de protection contre les chutes pour l’industrie de la construction, la sous-partie M, en 1995. Selon cette norme, à partir du 1er janvier 1998, l’utilisation de ceintures de sécurité et de mousquetons non verrouillables a été interdite.

Au cours des années 80, les longes auto-rétractables (SRL) ont gagné en développement et en utilisation. Elles avaient été développées dans les années 50 pour la production pétrolière offshore en mer du Nord, mais sont rapidement devenues un élément commun des systèmes de protection contre les chutes dans le monde entier. Selon M. Feldstein, les LRS sont devenues si précieuses parce qu’elles permettaient de protéger les travailleurs sur une plus grande longueur de trajet, augmentant ainsi la productivité sans sacrifier la sécurité. Il a décrit un scénario pour les travailleurs des wagons de chemin de fer :

« Les travailleurs pouvaient être protégés depuis le niveau du sol et jusqu’au sommet du wagon pendant qu’ils travaillaient sur la longueur du train, car le SRL pouvait être monté de manière mobile au-dessus de la tête. Cela a donc permis d’offrir un nouveau type de protection à tous les types de travailleurs du secteur des transports, qu’il s’agisse de wagons, de camions ou d’avions ».

En ce qui concerne l’avenir de la protection contre les chutes, Firl et Feldstein ont déclaré qu’ils pensent que le confort continuera à progresser. Firl prévoit également des avancées dans les marchés de niche avec des matériaux et des composants spécialisés, similaires à la progression des ancrages à vide dans l’industrie aérienne pour les travaux de maintenance des avions, dont les surfaces ne peuvent pas être pénétrées avec des ancrages de type traditionnel.

« Dans le passé, un harnais était un harnais. Peu importait que ce soit pour la construction, les travaux publics ou l’entreposage, c’était un harnais », a-t-il déclaré. « Maintenant, vous commencez à voir des équipements plus spécialisés . .  Par exemple, dans le secteur des services publics, on utilise beaucoup de matériaux résistants aux flammes… parce qu’ils sont préoccupés par la résistance à la chaleur, ils sont préoccupés par la résistance à l’arc électrique, etc.

Chez Hercules SLR, nous avons en stock les PPE et les produits de protection contre les chutes de MSA, 3M et Honeywell Miller, afin de vous fournir une gamme complète et de haute qualité de produits de protection contre les chutes. Nos experts internes vous conseilleront sur l’équipement le mieux adapté à votre projet. Lorsque vient le moment de vos inspections et de votre entretien annuel, nos techniciens peuvent inspecter, réparer et certifier votre équipement. Pour plus d’informations sur nos produits et services de protection contre les chutes, veuillez nous appeler : 1-877-461-4876.

Références
https://ohsonline.com/Articles/2007/01/01/PPEvolution.aspx?Page=4

——————————————————————————————————————————————————-

Hercules SLR fait partie du groupe d’entreprises Hercules qui offre un portefeuille unique d’entreprises à l’échelle nationale avec des sites d’un océan à l’autre. Nos entreprises offrent une couverture étendue de produits et de services qui soutiennent le succès d’un large éventail de secteurs d’activité au Canada, notamment l’énergie, le pétrole et le gaz, l’industrie manufacturière, la construction, l’aérospatiale, les infrastructures, les services publics, le pétrole et le gaz, l’exploitation minière et la marine.

HERCULES SLR, TOUT VOTRE MATÉRIEL DE GRÉAGE SOUS UN MÊME TOIT.

NOUVEAU Chez Hercules : 3M™ DBI-SALA® Rétracteur d’Outils 5 livres

Réduire Les Enchevêtrements

Gardez vos outils en sécurité avec le dernier né de la gamme de produits 3M™ DBI-SALA ®, leur rétracteur d’outils de 5 livres.

Le rétracteur d’outils de 2,3 kg (5 lb) de 3M™ DBI-SALA® peut supporter un poids de 2,3 kg (5 lb), avec une plage de travail de 26,04 à 127 cm. Il est doté d’un boîtier léger et compact avec un câble d’écarteur en Dyneema® très résistant. Il est également doté d’une seule jambe avec des crochets à mousqueton en aluminium autobloquants aux deux extrémités.

hercules-slr-3m-dbi-sala-5lb-tool-protector
Rétracteur d’outils 3M DBI-Sala 5lb

Cette conception permet de minimiser l’enchevêtrement des outils, ainsi que les risques de trébuchement et d’enchevêtrement sur le chantier, tout en réduisant le poids des courroies et des harnais des travailleurs.

Caractéristiques du Rétracteur d’Outils 3M DBI-Sala

  • La conception rétractable minimise les risques d’emmêlement et de trébuchement

    La ligne reste confortablement tendue lorsqu’on l’atteint et se rétracte lorsqu’elle n’est pas utilisée, ou elle peut être verrouillée à la longueur souhaitée.

  • Sécurisez les outils jusqu’à 5 livres. (2,3 kg)

    La ligne rétractable Strong Dyneema® est le même matériau utilisé dans une variété de produits de protection personnelle contre les chutes.

  • Portée de travail de 10,25 à 50 pouces (26,04 à 127 cm)

    La longueur utile de l’enrouleur permet d’étendre la portée du travailleur, et lorsqu’il n’est pas utilisé, il reste à l’écart.

  • Mousquetons en aluminium à verrouillage automatique

    Les deux extrémités du dispositif sont dotées de mousquetons en aluminium à verrouillage automatique pour éviter toute déconnexion accidentelle ou tout déploiement du mousqueton.

  • Légèreté et compacité

    L’appareil ajoute moins d’une demi-livre (165 g) à la charge de l’équipement du travailleur à seulement 0,36 lbs.

  • Raccordement du boîtier supérieur pivotant

    Le pivot tourne avec le mouvement du travailleur pour réduire la torsion de la ligne.

  • Adaptateur de harnais disponible en option (modèle 1500161)

    Ajoutez un point d’attache pour la longe rétractable de l’outil à la sangle de votre harnais.

Specifications
Capacité 5 lb. (2.3 kg)
Marque DBI-SALA®
Navire à grande vitesse No
Équipement iSafe No
Longueur (étirée) 50 in. (127 cm)
Durée (détendue) 10.25 in. (26 cm)
Modèle 1500156
Dimensions physiques 10.00×2.75×1.12 (in)
Poids physique 0.36 lbs (0.2kg)
Styles de produits Tool Lanyard
Types de produits Tool Lanyards/Tethers
Normes Capital Safety Gen. Mfg. Req.

———————————————————————————————————————————————————

Hercules SLR fait partie du groupe d’entreprises Hercules qui offre un portefeuille unique d’entreprises à l’échelle nationale avec des sites d’un océan à l’autre. Nos entreprises offrent une couverture étendue de produits et de services qui soutiennent le succès d’un large éventail de secteurs d’activité au Canada, notamment l’énergie, le pétrole et le gaz, l’industrie manufacturière, la construction, l’aérospatiale, les infrastructures, les services publics, le pétrole et le gaz, l’exploitation minière et la marine.

HERCULES SLR, TOUT VOTRE MATÉRIEL DE GRÉAGE SOUS UN MÊME TOIT.