Demandez aux Experts | Étiquettes D’identification des Harnais

L’une des premières choses que les techniciens d’inspection recherchent lorsqu’ils inspectent un gréement et une élingue de levage est de savoir si l’étiquette d’identification est manquante ou illisible. Mais que signifient tous ces marquages et pourquoi sont-ils importants ? Les experts en gréement Hercules SLR de Brampton, en Ontario, sont sur place pour expliquer tout cela.

L’étiquette d’identification de votre harnais vous fournit une foule de renseignements essentiels pour vous assurer que vous levez en toute sécurité, notamment La fabrication du harnais ou l’endroit où il a été réparé le plus récemment, le matériau du harnais, la limite de charge nominale (LFU) du harnais, le numéro de série, le code de fabrication ou le numéro de stock et le type de harnais.

Ce sont toutes des informations qui doivent être prises en compte lors de la création d’un plan de levage afin de choisir le meilleur type d’élingue pour le travail en fonction de la WLL, de la configuration et des capacités de l’attelage et des différents angles d’élingage.

Tous les types d’élingues seront livrés avec une étiquette d’identification fournie par le fabricant. Pendant la durée de vie du harnais, il est important de conserver l’étiquette le mieux possible afin qu’elle reste lisible. Si votre étiquette est endommagée, manquante ou illisible, le harnais doit être immédiatement retiré du service.

Des inspections régulières vous permettront de vous assurer que vous n’utilisez jamais une élingue de chaîne sans étiquette en bon état. Si vous constatez qu’une étiquette est endommagée, manquante ou illisible avant les inspections requises, faites simplement remplacer l’étiquette. Bien qu’il s’agisse d’une réparation, il n’est pas nécessaire de procéder à des essais supplémentaires à ce moment-là (à moins d’une exigence contraire).

Quelles sont les exigences relatives aux étiquettes d’identification ?

Les experts de Hercules SLR à Brampton, en Ontario, répondent à des questions clés sur le gréement sur les plateformes de médias sociaux du groupe Hercules – et voici l’une de ces questions ! Dans la vidéo ci-dessous, ils passent (rapidement) en revue les exigences relatives aux étiquettes d’indication pour les élingues en chaîne et vous montrent la différence entre une étiquette en bon état et une étiquette qui ne passerait pas l’inspection.

Exigences relatives aux élingues en chaîne en alliage

Chaque élingue de chaîne en alliage doit être marquée avec :
  • Le nom et la marque du fabricant (ou le nom du centre de réparation, s’il est remplacé)
  • Nombre de pattes
  • Taille de la chaîne
  • Grade
  • Longueur (portée)
  • Charge nominale pour (au moins) un type d’attelage et l’angle sur lequel elle est basée
  • Identification individuelle du harnais (c’est-à-dire numéro de série)
  • Date de fabrication

Exigences en matière d’élingues en câbles métalliques

Chaque élingue de câble d’acier doit être marquée avec:
  • Le nom et la marque du fabricant (ou le nom du lieu de réparation, s’il est remplacé)
  • Charge nominale pour (au moins) un type d’attelage et l’angle sur lequel elle est basée
  • Diamètre ou taille
  • Nombre si jambes (si plus d’une)

Exigences relatives aux harnais en maille métallique

Chaque élingue en maille métallique doit être marquée avec :
  • Le nom et la marque du fabricant (ou le nom du lieu de réparation, s’il est remplacé)
  • Charge nominale pour (au moins) un type d’attelage et l’angle sur lequel elle est basée
  • Identification individuelle de l’élingue (ex : numéro de série)

Exigences relatives aux élingues en corde synthétique

Chaque élingue en corde synthétique doit être marquée avec :
  • Le nom et la marque du fabricant (ou le nom du lieu de réparation, s’il est remplacé)
  • Code du fabricant ou numéro de stock
  • Charge nominale pour (au moins) un type d’attelage et l’angle sur lequel elle est basée
  • Type de matériau fibreux
  • Nombre de pattes (si plus d’une)

Exigences relatives au harnais en toile synthétique

Chaque sangle en tissu synthétique doit être marquée avec :
  • Le nom et la marque du fabricant (ou le nom du lieu de réparation, s’il est remplacé)
  • Code du fabricant ou numéro de stock
  • Charge nominale pour (au moins) un type d’attelage et l’angle sur lequel elle est basée
  • Type de matériau fibreux
  • Nombre de pattes (si plus d’une)

Exigences relatives aux ronds à béton en polyester

Chaque rondelle de Polyester doit être marquée avec :
  • Le nom et la marque du fabricant (ou le nom du lieu de réparation, s’il est remplacé)
  • Code du fabricant ou numéro de stock
  • Charge nominale pour (au moins) un type d’attelage et l’angle sur lequel elle est basée
  • Matériau du noyau
  • Matériau de couverture (si différent du matériau de base)
  • Nombre de pattes (si plus d’une)

Exigences en matière d’arrondissements haute performance

Chaque rondelle de haute performance doit être marquée avec :
  • Le nom et la marque du fabricant (ou le nom du centre de réparation, s’il est remplacé)
  • Code du fabricant ou numéro de stock
  • Charge nominale pour (au moins) un type d’attelage et l’angle sur lequel elle est basée
  • Fil à âme, y compris le(s) type(s) de fibres ou mélange(s)
  • Matériau de couverture (si différent du matériau de base)
  • Nombre de pattes (si plus d’une)

Ce n’est pas par chance que l’on peut effectuer un travail de levage en toute sécurité, mais avec les connaissances et la préparation nécessaires ! Il est important de garder un œil sur l’étiquette d’indication de votre harnais pour s’assurer qu’elle n’est pas endommagée, manquante ou illisible.

Mais lorsqu’il s’agit de s’assurer que votre équipement fonctionne correctement et en toute sécurité, laissez les experts s’en charger ! En effectuant des inspections régulières, vous n’aurez plus à vous soucier de la sécurité de votre équipement et vous aurez un effet majeur sur les pannes imprévues et les coûts de votre entreprise !

Trouvez toutes vos solutions d’arrimage, de levage et de gréement sous un même toit chez Hercules SLR. Que vous soyez sur le marché pour acheter une élingue, que vous ayez besoin de l’inspecter ou que vous recherchiez un entretien, Hercules SLR a ce qu’il vous faut !

Nous vous offrons bien plus que des élingues ! Hercules SLR inspecte, répare et certifie :

  • Câbles d’acier
  • Protection contre les chutes
  • Appareil de levage
  • Matériel de gréement
  • Palans & Grues
  • Treuils & Hydraulique

Notre équipe expérimentée et certifiée LEEA s’assurera que votre équipement est conforme à l’ASME et aux règlements provinciaux. Une fois les inspections, les réparations et les essais terminés, nous fournirons une certification complète sur votre équipement afin de démontrer qu’il est conforme aux règlements de sécurité provinciaux et nationaux.


BESOIN D’UN DEVIS ? SOYEZ INSPECTÉ. SOYEZ EN SÉCURITÉ. VOUS AVEZ UNE QUESTION ? APPELEZ-NOUS – NOUS CONNAISSONS LES CÂBLES (EN FIL DE FER) ET TOUT CE QUI CONCERNE LE GRÉAGE.      

Le 28 Avril, Jour de Deuil : Lutte pour les Vivants, Deuil Pour les Morts

28 AVRIL, JOUR DE DEUIL | SUR

Chaque année au Canada, le 28 avril est le jour de deuil. Il s’agit de commémorer les travailleurs qui ont perdu la vie, ont été blessés ou sont tombés malades au travail.

Le Jour de deuil s’est étendu à plus de 120 pays à travers le monde. Dans beaucoup de ces pays, il est connu sous le nom de Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, ou Journée de commémoration des travailleurs.

L’objectif de cette journée est non seulement de se souvenir et d’honorer les personnes décédées à la suite d’accidents du travail, mais aussi d’informer et d’éduquer les travailleurs sur les accidents du travail et de parler de la manière dont nous pouvons prévenir ces tragédies.

28 AVRIL, JOUR DE DEUIL | FAITS MARQUANTS SUR LES ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • En 1984, le Congrès du travail du Canada a créé le Jour de deuil national au Canada
  • En 1991, le Parlement du Canada a adopté la loi sur le jour de deuil des travailleurs afin de reconnaître le 28 avril comme date officielle de deuil
  • Les jeunes travailleurs âgés de 18 à 24 ans sont les plus susceptibles de se blesser au travail.
  • En 2017, 951 décès sur le lieu de travail ont été enregistrés au Canada, soit 46 de plus qu’en 2016. 23 de ces décès étaient des travailleurs âgés de 15 à 24 ans.
  • 251 508 demandes d’indemnisation acceptées à la suite d’un accident du travail (soit une augmentation de 10 000 demandes acceptées à partir de 2016) pour perte de temps due à une blessure ou une maladie professionnelle.
  • Les drapeaux canadiens sur le Parlement sont en berne
  • Pour montrer leur respect envers les autres qui ont perdu la vie, les gens portent des rubans jaunes, des bougies noires et allumées et/ou observent un moment de silence à 11 heures.

28 AVRIL, JOUR DE DEUIL | CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Le jour du deuil, vous pouvez faire quelques gestes sur votre lieu de travail pour commémorer la journée, rendre hommage et vous engager à assurer la sécurité. Voici quelques idées :

  • Organiser une réunion sur la santé et la sécurité couvrant des sujets liés à la sécurité comme les EPI
  • Demandez à votre équipe de partager des histoires sur différentes situations ou questions liées à la sécurité qu’elle a traitées
  • Faites un brainstorming avec votre équipe pour trouver des idées visant à rendre votre lieu de travail plus sûr

Nous nous souvenons de ceux qui sont morts, ont été blessés ou sont tombés malades à cause de leur travail. Nous nous engageons à protéger les travailleurs et à prévenir de nouvelles tragédies sur le lieu de travail. 


Hercules SLR fait partie du groupe d’entreprises Hercules qui offre un portefeuille unique d’entreprises à l’échelle nationale avec des sites d’un océan à l’autre. Nos entreprises offrent une couverture étendue de produits et de services qui soutiennent le succès d’un large éventail de secteurs d’activité au Canada, notamment l’énergie, le pétrole et le gaz, l’industrie manufacturière, la construction, l’aérospatiale, les infrastructures, les services publics, le pétrole et le gaz, l’exploitation minière et la marine.

HERCULES SLR, TOUT VOTRE MATÉRIEL DE GRÉAGE SOUS UN MÊME TOIT.

L’importance de la Culture du Lieu de Travail | #HercatWork

S’AMUSER AU TRAVAIL : POURQUOI LA CULTURE DU TRAVAIL EST IMPORTANTE

Le plaisir au travail est important, et c’est l’une des raisons pour lesquelles la culture du lieu de travail compte – Sérieusement. Nous avons déjà évoqué notre passion pour la sécurité, mais nous sommes aussi passionnés par le plaisir.

Pourquoi le plaisir est-il important ? Eh bien, un article de Monster affirme qu’en mettant l’accent sur le bonheur au travail, on obtient non seulement une main-d’œuvre plus positive, mais aussi un meilleur résultat.

Des études ont montré que les organisations qui s’amusent et qui sont autorisées à faire des bêtises sont liées à une plus grande implication des employés, à leur fidélisation et à leur rentabilité. Une autre étude réalisée par l’université de Warwick a révélé que les employés plus heureux font plus d’efforts et sont plus productifs de 12 %, voire 20 % dans certains cas.

Il existe des avantages plus abstraits qui montrent pourquoi la culture du plaisir sur le lieu de travail est importante, elle aussi – Les lieux de travail qui permettent aux employés de s’amuser leur permettent également d’être plus créatifs, ce qui amène souvent les employés à trouver des solutions uniques aux problèmes organisationnels.

Le plaisir est vraiment une situation gagnant-gagnant pour les employeurs, les cadres et les employés.

workplace culture matters employees dressed up for Halloween at Hercules slr
Quelques-uns de nos employés du service « Comptes clients » au siège social s’amusent à Halloween

POURQUOI LA CULTURE DU TRAVAIL EST IMPORTANTE | COMMENT HERCULES SLR S’AMUSE

Voici quelques-unes des façons dont nous nous amusons à Hercules SLR :

  • Concours et incitations pour atteindre des objectifs, des cibles et des réalisations
  • Comité social avec des activités comme le mini-golf, le lancer de hache et des soirées d’artisanat  
  • Entreprises commerciales
  • Un environnement collaboratif et optimiste 

POURQUOI LA CULTURE DU TRAVAIL EST IMPORTANTE | LES AVANTAGES DE L’HERC  

Chez Hercules SLR, nous travaillons dur et sommes fiers de notre travail, mais nous savons que parfois il est agréable d’adoucir l’accord.

Hercules SLR propose :

  • Une salle de pause entièrement équipée avec un distributeur automatique, du café et du thé et des appareils de cuisson tels qu’un gril, un grille-pain et une bouilloire
  • Formation sur le lieu de travail (vidéos, manuels, power-point et ressources en ligne)
  • Stationnement gratuit

TRAVAILLER AVEC HERC. QU’ATTENDEZ-VOUS ?

HR@HERCULESSLR.COM 1-877-461-4876


 

L’ISO et L’énergie

ISO ET ÉNERGIE | DE GRANDES CHOSES SE PRODUISENT QUAND LE MONDE EST D’ACCORD

L’ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

L’ISO et l’énergie – Qu’est-ce que cela signifie pour l’industrie du gréement, et comment cela peut-il aider ? Lisez le billet d’invité de l’ISO et apprenez-en plus sur l’ISO et l’industrie de l’énergie.

L’ISO l’est :

  • Une organisation indépendante et non gouvernementale
  • Un réseau mondial d’organismes nationaux de normalisation avec un membre par pays
  • Créer des normes internationales
  • Coordonné par un Secrétariat central à Genève, Suisse
    sont à but non lucratif – la vente de leurs normes leur permet de financer leur développement dans un environnement neutre, de maintenir les normes et d’en créer de nouvelles
  • Fournit une plate-forme pour le développement d’outils pratiques grâce à une compréhension commune et à la coopération avec toutes les parties prenantes.

POURQUOI AVONS-NOUS BESOIN DE NORMES ISO POUR L’ÉNERGIE ?

Plus de 1,2 milliard de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’électricité, mais la production mondiale d’énergie est à son plus haut niveau et devrait augmenter de 30 % d’ici 2030*. De plus, la terre se réchauffe à un rythme sans précédent, en grande partie à cause des gaz à effet de serre produits par l’homme qui ravagent notre climat. L’amélioration de l’efficacité énergétique et l’utilisation des énergies renouvelables sont essentielles pour répondre à la demande mondiale d’énergie tout en contribuant aux objectifs mondiaux de réduction des émissions de carbone.

L’énergie est le principal facteur du changement climatique, puisqu’elle représente 60 % du total des émissions de gaz à effet de serre. 

 

L’ISO s’appuie sur son réseau de membres financiers pour réunir les plus grandes compétences internationales sur les questions énergétiques.

 

 

Les normes ISO représentent un consensus sur les solutions concrètes et les meilleures pratiques en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables

 

Les normes ISO aident les organisations à réduire leur consommation d’énergie et à adopter des sources d’énergie renouvelables, ouvrant ainsi des marchés pour les innovations qui répondent au défi énergétique mondial.

 

 

Les normes ISO relatives à l’énergie nous aident à progresser vers « une énergie propre et abordable pour tous », l’un des objectifs de développement durable des Nations Unies, nouvelle feuille de route mondiale pour améliorer la vie des gens d’ici 2030.

 

 

QUI BÉNÉFICIE DES NORMES ISO POUR L’ÉNERGIE ?

 

INDUSTRIE
Les normes ISO peuvent aider les organisations, grandes ou petites, à économiser de l’énergie et des coûts, tout en s’engageant activement en faveur de la durabilité. Cela leur donne un avantage concurrentiel grâce à des produits et des processus plus efficaces sur le plan énergétique et plus respectueux de l’environnement.

 

REGULATEURS
Les régulateurs peuvent s’appuyer sur les normes ISO pour des solutions harmonisées au niveau international, qui sont continuellement revues et améliorées. Ces normes fournissent une base technique solide que les gouvernements peuvent utiliser pour atteindre leurs objectifs et engagements internationaux en matière d’énergie.

 

CONSOMMATEURS
Les normes ISO contribuent à rendre les programmes gouvernementaux plus efficaces et à améliorer l’efficacité des appareils électriques et des autres sources d’énergie. Elles contribuent également à réduire la consommation et les coûts tout en contribuant aux objectifs mondiaux d’efficacité énergétique.

 

QUELS SONT LES SECTEURS ÉNERGÉTIQUES COUVERTS

PAR L’ISO ?

L’ISO couvre des secteurs qui comprennent :

  • La construction
  • Énergies renouvelables
  • Informatique et électroménager
  • Transport
  • Produits et procédés industriels
  • Production d’électricité
  • L’énergie éolienne
  • Hydrogène

QUELLES SONT LES NORMES DE L’ISO POUR L’ÉNERGIE ?

Sur un total de plus de 22 000 normes internationales, l’ISO en a plus de 200 relatives à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables, et beaucoup d’autres sont en cours d’élaboration.

Vous trouverez ci-dessous une sélection des normes de l’ISO relatives à l’énergie :

Captage et stockage du carbone

L’ISO a publié un certain nombre de normes qui facilitent l’utilisation de cette technologie innovante, qui consiste à extraire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de grandes sources fixes et à les injecter dans une formation de stockage géologique pour les éliminer en toute sécurité.

  • ISO/TC 265, Captage, transport et stockage géologique du dioxyde de carbone  

Gestion de l’énergie

En plus de la norme ISO 50001 sur les systèmes de management de l’énergie (voir encadré au verso), notre norme la plus utilisée dans le domaine de l’énergie, l’ISO a élaboré des normes sur les indicateurs de performance énergétique, la mesure, l’analyse et la vérification de la performance énergétique, ainsi que des méthodes de calcul des économies d’énergie dans les projets, les organisations et les régions.

  • ISO/TC 301, Management de l’énergie et économies d’énergie 

Gestion de l’environnement

Outre la norme ISO 14001 sur le management environnemental, les normes ISO 14064 sur la quantification et la déclaration des gaz à effet de serre et ISO 14025 sur les étiquettes et déclarations environnementales ne sont que quelques-unes des nombreuses normes qui aident les organisations à réduire leur impact environnemental par une utilisation plus intelligente de l’énergie.

  • ISO/TC 207, Management environnemental 

Bâtiments

La consommation d’énergie dans les bâtiments représente plus de 20 % de la consommation totale d’énergie primaire dans le monde 1), et jusqu’à 40 % dans les économies développées telles que les États-Unis et l’UE 2), et elle est en augmentation. L’ISO dispose d’un certain nombre de normes qui contribuent à rendre les bâtiments plus efficaces sur le plan énergétique, couvrant tout, de la conception de l’ensemble du bâtiment à ses différentes parties. Cela inclut la famille de normes ISO 52000, qui adopte une approche globale pour améliorer la performance énergétique des bâtiments. Elle contient une méthode complète d’évaluation de la performance énergétique en tant qu’énergie primaire totale utilisée pour le chauffage, le refroidissement, l’éclairage, la ventilation et l’eau chaude sanitaire des bâtiments, soutenant ainsi les nouvelles technologies et approches en matière de conception et de gestion des bâtiments.

  • ISO/TC 163, Performance thermique et utilisation de l’énergie dans l’environnement bâti
  • ISO/TC 205, Conception de l’environnement des bâtiments

Technologie de l’information

Les normes qui portent sur les performances des technologies de l’information et de la communication (TIC) et des appareils ménagers sont des acteurs clés de la réduction de la consommation d’énergie. La nouvelle série de normes ISO/IEC 30134, développée en collaboration avec la Commission électrotechnique internationale (CEI), vise à rendre les produits TIC plus efficaces sur le plan énergétique.

  • ISO/IEC JTC 1/SC 39, Durabilité pour et par les technologies de l’information

Transport

Les nouvelles technologies font des progrès dans la réduction de la consommation d’énergie et des émissions polluantes des véhicules, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Les normes ISO contribuent à ouvrir la voie à ces technologies en fournissant des outils utiles pour soutenir leur développement. Il s’agit notamment des normes ISO 16923 et ISO 16924 pour la conception et le fonctionnement des stations de distribution de gaz naturel comprimé et liquéfié aux véhicules, de la norme ISO 8714 pour la mesure de la consommation d’énergie de référence des voitures particulières électriques et de la norme ISO 23274 pour la mesure des émissions de gaz d’échappement et de la consommation de carburant des véhicules hybrides. D’autres documents connexes présentent la norme ISO/TS 19880, une spécification technique qui recommande les caractéristiques de sécurité minimales pour les stations de ravitaillement en hydrogène. En outre, la série ISO 6469 fournit des spécifications de sécurité pour les systèmes de stockage d’énergie rechargeables pour les voitures électriques.

  • ISO/TC 22/SC 37, Véhicules à propulsion électrique
  • ISO/TC 197, Technologies de l’hydrogène

Produits et procédés industriels

L’ISO dispose de normes visant à accroître la performance et l’efficacité des machines et des équipements, notamment les systèmes de réfrigération et de climatisation, les systèmes d’automatisation, les ventilateurs industriels, les équipements d’épuration de l’air et des gaz, etc.

  • ISO/TC 115, Pompes
  • ISO/TC 117, Ventilateurs
  • ISO/TC 184, Systèmes d’automatisation et intégration

Les énergies renouvelables

L’ISO a publié plus de 50 normes pour les systèmes d’énergie solaire et les biocarburants, à savoir des normes pour les cotes de performance et les méthodes d’essai, le chauffage solaire, les panneaux solaires et les biocarburants solides. Les futurs travaux techniques porteront sur les capteurs solaires thermiques et la sécurité des granulés de biocarburants solides.

  • ISO/TC 180, Énergie solaire
  • ISO/TC 238, Biocarburants solides


BESOIN D’UN DEVIS ? VOUS AVEZ UNE QUESTION ? APPELEZ-NOUS – NOS EXPERTS SONT LÀ POUR VOUS AIDER !

En Construction : Créer une Culture de la Sécurité chez Hercules SLR

Le Hercules SLR a mis en place une culture de la sécurité depuis plus de 45 ans – oui, nous sommes littéralement arrivés ici en jouant la sécurité.

Lorsqu’il s’agit de gréement, Hercules SLR fait tout, et nous le faisons en toute sécurité. Comment construire une culture de la sécurité ? Lisez ce qui suit pour savoir comment nous rendons la sécurité cool (vraiment).

CULTURE DE LA SÉCURITÉ | Pourquoi nous sommes fiers

Nous abordons la sécurité dans tout ce que nous faisons, de la façon dont nous inspectons les grues à la façon dont nous nous garons chaque matin dans notre parking (c’est vrai, nous revenons en arrière – c’est la façon la plus sûre).

Il est important de montrer l’exemple. La formation à la sécurité basée sur le comportement sert depuis longtemps de cadre à la mise en place d’une culture de la sécurité. Selon cette approche, le comportement humain est la principale cause d’accidents du travail. Pour prévenir les accidents du travail, les employés doivent informer leurs supérieurs et leurs responsables de tout comportement dangereux, et les discipliner ou les récompenser – et oui, si l’erreur humaine figure en tête de liste des raisons, il a également été prouvé que la discipline seule et le fait de blâmer les autres ne suffisent pas à rendre le lieu de travail plus sûr.

Il est beaucoup plus efficace de montrer l’exemple, d’intégrer la sécurité dans vos actions quotidiennes et d’obtenir les réactions de vos collègues et employés sur la culture de la sécurité dans votre organisation. Pour nous, il est important de savoir pourquoi les employés travaillent en toute sécurité – pourquoi voulez-vous rentrer chez vous à la fin de chaque journée ? Que ce soit pour passer du temps en famille, jouer au hockey ou faire du VTT, notre culture de la sécurité nous permet de faire ce que nous aimons en dehors du travail.

CULTURE DE LA SÉCURITÉ | Prêcher par l’exemple

Nous offrons à nos employés des possibilités de formation et d’apprentissage continu, notamment

  • Soutien et formation pour toutes les succursales au Canada par notre formatrice interne, Lisa Barkhouse
  • Riche bibliothèque de ressources en ligne (PowerPoints, manuels et vidéo)
  • Possibilités de formations et de certifications externes
  • L’école de formation Hercule – notre école de formation de pointe est équipée d’une grue de 10 tonnes, de portiques plus petits et de matériel à soulever et à installer que vous rencontrerez sur place

Dans l’ensemble, les lieux de travail canadiens manquent de formation sur le terrain, et Hercules SLR est passionné par la formation sur le terrain. Nous savons qu’il est important de donner à nos employés les compétences dont ils ont besoin pour être en sécurité.

CULTURE DE LA SÉCURITÉ | La santé, la sécurité et la vie chez Hercules SLR

La santé et la sécurité vont de pair. Comment Hercules SLR s’assure-t-il que nous soutenons un mode de vie sain ? Nous :

  • Offrons des incitations aux employés pour qu’ils sortent et bougent
  • Des avantages comparables aux normes de l’industrie
  • Sorties sociales et activités de team building

Nous sommes également fiers de la diversité de notre main-d’œuvre. Notre personnel va de la Chine à l’Angleterre et au Canada, bien sûr.

Qu’y a-t-il d’autre de formidable dans le travail chez Herc ? Il y en a :

  • Un fort sens du travail d’équipe
  • Une équipe de gestion qui reconnaît les réalisations individuelles que vous atteignez et dépassez
  • Des bonus et des incitations à la vente pour notre équipe de représentants du service clientèle (RSC) et de vendeurs
  • Des opportunités de croissance passionnantes pour ceux qui sont désireux d’apprendre. Par exemple, l’un de nos inspecteurs a exprimé son intérêt pour obtenir plus de certification, et nous avons fait en sorte que cela se réalise pour elle.

CULTURE DE LA SÉCURITÉ | Le travail chez Hercules SLR vous convient-il ?

Est-ce que #HercatWork vous convient ? Si c’est le cas :

  • Engagé
  • Motivé
  • Un défenseur de l’autonomie
  • Un plaisir d’apprendre

Vous vous intégrerez parfaitement. Vous trouverez ci-dessous des informations sur les possibilités de carrière actuelles.


TRAVAILLER AVEC HERC

VOIR ET POSTULER POUR DES POSTES À HERCULES SLR CI-DESSOUS

HR@HERCULESSLR.COM 1-877-461-4876

BESOIN D’UN DEVIS ? VOUS AVEZ UNE QUESTION ? APPELEZ-NOUS – NOUS CONNAISSONS LES CÂBLES ET TOUT CE QUI CONCERNE LE GRÉEMENT.

Traumatisme dû à la Suspension : 3 Mythes à Connaître

Les traumatismes liés à la suspension portent plusieurs noms différents : suspension du harnais, pathologie induite par le harnais et intolérance orthostatique (le terme médical). Les conséquences peuvent être fatales, et il est important de connaître les symptômes et les moyens d’empêcher leur apparition.

Les traumatismes liés à la suspension ont leur part d’idées fausses – l’une des plus importantes est qu’il s’agit d’un mythe.

Dans cet article, nous abordons trois mythes qui entourent les traumatismes liés à la suspension que vous devez connaître.

MYTHE N°1 : LE TRAUMATISME DE SUSPENSION N’EST PAS RÉEL

C’est le cas ! Le traumatisme de suspension se produit lorsque le mouvement d’un travailleur est suspendu verticalement, restreint et vertical pendant une période prolongée et qu’il perd conscience.

Mais pourquoi cela se produit-il ? Le sang s’accumule dans les jambes et les fait gonfler, tandis que la tension artérielle baisse. Généralement, lorsque la victime s’évanouit en raison d’une intolérance orthostatique, le sang circule à nouveau dans le corps – un travailleur équipé d’un équipement antichute restrictif ne peut pas faire cela.

Cela peut aussi être mineur – un exemple courant est celui des personnes qui sont immobiles pendant de longues périodes et qui s’évanouissent, ou qui ont des vertiges lorsqu’elles se lèvent.

Imaginez que vous avez arrêté une chute, que vous n’avez pas de plan de sauvetage et que les premiers secours sont toujours en route. 5 minutes, 10 minutes, et maintenant 25 minutes passent. Vous savez qu’un traumatisme de suspension peut s’installer après seulement 30 minutes. Le temps passe. Vous êtes couvert de sueur, vous vous sentez étourdi et terriblement nauséeux.

Finalement, vous êtes coupé et vous vous évanouissez, inconscient. Vous êtes à l’hôpital – il y a de la paperasse, du temps perdu et des enquêtes sur les incidents à mener. Qui aurait cru qu’un petit dérapage pouvait causer autant de problèmes ?

Oui, vous êtes en vie, mais la prochaine fois, vous aurez certainement un plan de sauvetage. Et le traumatisme de suspension est bien réel.

MYTHE N°2 : LES HARNAIS DE SÉCURITÉ FONT DISPARAÎTRE LES TRAUMATISMES DE SUSPENSION

Le traumatisme de suspension est toujours une réalité. Oui, l’éducation, la formation et l’équipement réduisent les blessures et les décès sur les lieux de travail industriels, mais la prévention reste une priorité. Il existe des vaccins pour des maladies comme la rougeole, mais les gens continuent de les contracter s’ils n’utilisent pas de mesures préventives.

Les facteurs individuels augmentent le risque qu’un travailleur développe le traumatisme, et ses effets ne sont pas faciles à prévoir d’une personne à l’autre.

Ces facteurs sont les suivants :

  • la capacité de l’individu à gérer l’anxiété/le stress
  • Sélection et ajustement des harnais
  • Une formation médiocre
  • Blessure ou maladie antérieure

C’est pourquoi la formation est essentielle. Il est important d’apprendre aux employés non seulement ce qui se passe lorsqu’on utilise le mauvais EPI, mais aussi les mécanismes d’adaptation psychologiques pour aider un travailleur à faire face à une chute potentielle. Une formation adéquate soulignera également l’importance de bouger continuellement les jambes de manière spécifique pour maintenir la circulation – Il est important Le bon harnais de sécurité et les bonnes sangles de jambes permettront au travailleur de bouger.

MYTHE N°3 : QUAND LE HARNAIS EST ENLEVÉ, C’EST FINI 

Ok, donc quand j’enlève le harnais de sécurité, je vais bien, non ? Faux.

Les travailleurs en position verticale doivent recevoir des soins médicaux immédiatement après avoir été libérés. Dans le passé, les victimes de traumatismes liés à la suspension sont mortes après avoir enlevé le harnais – c’est ce qu’on appelle la « mort du sauvetage ».

Certains médecins pensent que cela est dû au fait que le sang essaie de circuler dans le corps à son rythme normal et ne peut pas le faire. Saviez-vous que les muscles des jambes sont l’une des pompes auxiliaires de votre corps ? Lorsque les jambes pendent, immobiles et en position verticale, elles pincent les artères et le sang ne peut pas circuler vers les parties cruciales du corps, comme le cœur et le cerveau. Les principales zones touchées sont les suivantes :

  • la circulation des jambes
  • Circulation cardiaque
  • Circulation des cerveaux

Heureusement, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, les environnements industriels bénéficient d’équipements de protection individuelle (EPI) et de formations appropriés pour prévenir les traumatismes liés à la suspension. Les blessures enregistrées à la suite d’un traumatisme de suspension sont quelque peu rares, mais la formation et un EPI approprié sont essentiels.

Un harnais qui ne s’adapte pas correctement, qui n’est pas adapté aux bons accessoires ou qui est inconfortable, fait plus de mal que de bien. N’oubliez pas : les traumatismes de suspension existent, le bon harnais de sécurité permet de les éviter et les effets négatifs des traumatismes de suspension peuvent persister après que le harnais ait été retiré. Il est important de vous former, ainsi que les travailleurs (même ceux qui ne travaillent pas en hauteur), aux risques et aux procédures à suivre avant, pendant et après une chute.


COMMENCEZ À FAIRE PREUVE D’INTELLIGENCE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ
RESTER EN SÉCURITÉ AU TRAVAIL ET ACQUÉRIR LES COMPÉTENCES NÉCESSAIRES POUR Y PARVENIR À L’ACADÉMIE DE FORMATION HERCULES.

TRAINING@HERCULESSLR.COM 

BESOIN D’UN DEVIS ? VOUS AVEZ UNE QUESTION ? APPELEZ-NOUS – NOUS CONNAISSONS LES CÂBLES ET TOUT CE QUI CONCERNE LE GRÉEMENT.

Apprenez à Connaître Votre Spécialiste de la Formation – Kevin Giles CRSP

Training -Kevin-Giles

Kevin Giles, CRSP, est l’un de nos spécialistes en formation et consultants en sécurité très expérimentés. Nous nous sommes entretenus avec lui pour en savoir plus sur lui et sur la façon dont il a décidé de choisir la formation comme voie de carrière.

Parlez-nous de votre parcours scolaire ?

Kevin : J’ai toujours eu une passion pour le plein air, alors j’ai commencé mes études au Nova Scotia Community College dans le cadre du programme de foresterie. J’ai ensuite poursuivi mes études à l’École des gardes forestiers des Maritimes à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, où j’ai obtenu mon diplôme en 1997.

Pendant les onze années qui ont suivi, j’ai travaillé dans différents domaines de la sylviculture, de la gestion des boisés de troènes aux opérations de récolte à grande échelle, en passant par le sciage. Dans chacun de mes emplois, j’ai toujours joué un rôle important dans la santé et la sécurité au travail. Il m’est apparu clairement que c’était le domaine sur lequel je voulais me concentrer, et je n’ai jamais reculé.

Training Kevin Giles 2

J’ai obtenu le titre de professionnel de la santé et de la sécurité (PSS) et j’ai été l’une des premières personnes à obtenir le titre de l’Association canadienne des conseils de sécurité provinciaux. En 2011, l’un des moments forts de ma carrière a été l’obtention du titre de professionnel de la sécurité agréé au Canada (CRSP) auprès du Conseil canadien des professionnels de la sécurité agréés.

Au cours de mes 11 années de travail avec Hercules, j’ai poursuivi mes études dans de nombreux domaines, notamment les programmes de formation des formateurs, de maître gréeur, de tests non destructifs, et j’ai suivi quatre programmes de diplôme avec la Lifting Equipment Engineers Association (LEEA). Comme vous pouvez le constater, j’aime approfondir mes connaissances et je suis très engagée dans la formation continue. Mon prochain objectif est de terminer le programme de diplôme en santé et sécurité au travail de l’Université du Nouveau-Brunswick, plus que 3 cours à suivre !

Qu’est-ce qui vous a décidé à vous lancer dans cette industrie ?

Kevin : Comme je l’ai dit, l’industrie de la sécurité est venue à moi plutôt que de me chercher. Dans tous les emplois que j’ai occupés depuis l’âge de 16 ans, j’ai joué un rôle dans la sécurité, que ce soit en tant que secouriste sur les pistes de ski avec la Patrouille canadienne de ski, en tant que membre de divers comités de sécurité, ou en tant que développeur de politiques et de procédures avec de grandes exploitations forestières industrielles et des scieries. L’industrie du gréement m’a donné l’occasion d’explorer tant d’aspects de la sécurité que je trouve étonnant d’y penser.

Pouvez-vous nous parler de votre expérience professionnelle avant de rejoindre Hercules SLR ?

Kevin : A la fin de mes études à l’Ecole des gardes forestiers des Maritimes, j’ai travaillé avec la SNB Wood Co-op et la Hants County Woodlot Owners Association pour aider les propriétaires de boisés privés à gérer leurs terrains boisés dans le respect des objectifs de productivité forestière, d’environnement et de faune. Ce fut une période et une expérience très enrichissantes dans ma carrière forestière.

Après 4 ans dans l’industrie des bois de troène, j’ai occupé plusieurs nouveaux postes dans une exploitation forestière plus industrielle chez JD Irving ltd. où j’ai travaillé comme superviseur de la récolte, superviseur de l’usine de rabotage et superviseur de l’usine de copeaux. Cette atmosphère industrielle m’a donné l’occasion de travailler avec des entrepreneurs, des travailleurs syndiqués, des étudiants et bien d’autres encore. Travailler dans ces environnements qui avaient déjà une très forte culture de la sécurité m’a permis d’acquérir de la confiance et une large base de connaissances des différents éléments du programme de sécurité.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire la transition vers la formation ?

Kevin : J’ai toujours aimé aider les gens et partager mes connaissances chaque fois que je le pouvais. J’ai commencé à enseigner officiellement dans le cadre des programmes de premiers secours de la Croix-Rouge canadienne et j’ai enseigné pour la Patrouille canadienne de ski, l’Ambulance Saint-Jean, Safety Services Nova Scotia et divers employeurs en cours de route. J’apprécie de pouvoir aider un étudiant ou un collègue à vivre ce « moment d’ampoule » où tout semble se mettre en place et où ils comprennent bien le sujet.

Pourquoi avez-vous décidé de travailler pour Hercules SLR ?

Kevin : Lorsque j’ai décidé que je voulais faire carrière dans la sécurité, l’opportunité de rejoindre l’équipe d’Hercule s’est présentée. Le timing était bon et c’était la solution idéale. Avoir un professionnel de la sécurité à plein temps était nouveau pour l’entreprise et c’était nouveau pour moi. Je suis très heureux de dire que la société et moi-même avons grandi ensemble au cours des 11 dernières années pour construire une solide culture de la sécurité.

Où avez-vous voyagé pendant que vous étiez spécialiste de la formation pour Hercules SLR ?

Kevin : La majorité des formations que nous dispensons sont basées dans les provinces maritimes, mais nous sommes en mesure de dispenser des formations partout au Canada.  J’ai dispensé des formations de la côte des Pays-Bas à la côte de la Colombie-Britannique, avec de nombreuses étapes intermédiaires, notamment en Ontario, au Québec, à l’Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick et en Alberta.

Où avez-vous le plus apprécié de vous rendre pour vous former ?

Training Kevin-Giles-3

Kevin : Ces dernières années, il a été intéressant de voyager dans différentes régions des Pays-Bas. Les gens sont formidables, et il a été très intéressant de voir le changement de culture de la sécurité depuis que l’industrie pétrolière s’y est développée à un tel point. Certains des endroits les plus mémorables pour dispenser une formation ont été une prison fédérale, divers navires, des scieries et des hangars d’avions. Parfois, vous ne savez pas dans quoi vous vous engagez et c’est toujours passionnant.

Y a-t-il un endroit où vous aimeriez vous rendre à l’avenir avec le Hercules SLR ?

Kevin : J’aimerais vraiment voyager dans le nord du Canada, peut-être jusqu’à Yellowknife ou quelque part dans les Territoires du Nord-Ouest.

Enfin, y a-t-il quelque chose que vous espérez accomplir au cours de votre carrière dans l’industrie ?

Kevin : J’espère pouvoir faire un grand succès de notre Académie de formation Hercules et un jour élargir l’offre de cours pour y inclure d’autres programmes de sécurité académiques afin d’aider les entreprises à construire une solide culture de la sécurité.

Hercules SLR propose un large éventail de formations à la sécurité. Outre nos cours standard, nous pouvons organiser des cours sur mesure pour répondre à vos besoins spécifiques, dans nos locaux ou dans les vôtres. Pour en savoir plus sur nos cours et sur la manière dont nous pouvons vous aider à relever le niveau de la formation à la sécurité, envoyez-nous un courriel à l’adresse suivante : training@herculesslr.com

Hercules SLR fait partie du groupe d’entreprises Hercules qui offre un portefeuille unique d’entreprises à l’échelle nationale avec des sites d’un océan à l’autre. Nos entreprises offrent une couverture étendue de produits et de services qui soutiennent le succès d’un large éventail de secteurs d’activité au Canada, notamment l’énergie, le pétrole et le gaz, l’industrie manufacturière, la construction, l’aérospatiale, les infrastructures, les services publics, le pétrole et le gaz, l’exploitation minière et la marine.

HERCULES SLR, TOUT VOTRE MATÉRIEL DE GRÉAGE SOUS UN MÊME TOIT.